Cinq nouvelles qui font jaser

Publié le 21/05/2011 à 00:00, mis à jour le 19/05/2011 à 14:55

Cinq nouvelles qui font jaser

Publié le 21/05/2011 à 00:00, mis à jour le 19/05/2011 à 14:55

Un parc dédié à l'innovation


Robotique, efficacité énergétique, agrobiotechnologie, nutraceutique, logistique des transports... Environ 75 entreprises innovantes pourraient s'installer dans le nouveau parc technologique de Lévis, dont les travaux débuteront en juillet.


La première phase de l'Innoparc, échelonnée sur sept ans, devrait générer des investissements de 100 millions de dollars (M$) et créer quelque 1200 emplois. Les premières entreprises pourraient s'installer au cours de l'été 2012. Des garderies et des services de restauration feront également partie du décor. L'Innoparc sera aussi écologique : bâtiments écoénergétiques, toitures végétales, limitation de la largeur des rues, récupération des eaux de pluie, aménagement de pistes cyclables, etc. Le projet, situé le long de l'autoroute Jean-Lesage, bénéficiera d'investissements de 7 M$ de la Ville de Lévis en travaux d'infrastructures.


Cap sur le monde


Les entreprises manufacturières du Québec ont peu d'occasions de se faire connaître à l'international. Les PME de la région verront le monde venir à elles lors des Journées Internationales de Développement PME Chaudière- Appalaches (DPME C-A).


Durant trois jours, des activités de " speed-meeting " leur permettront de rencontrer des entreprises provenant de 17 pays - États-Unis, Mexique, Amérique Latine, etc. - et qui oeuvrent dans des secteurs comme ceux des mines, du pétrole, du gaz et de la construction. " Ce sont des rencontres que les entreprises n'auraient pas pu tenir aussi facilement par elles-mêmes. Cet événement permet également aux entreprises de maximiser leur performance et leur compétitivité ", dit Michel Gilbert, directeur général de DPME C-A.


45 entreprises québécoises ont participé à l'édition 2010, dont Maisons Laprise, Bonneville, Gentec, Gotar Technologies et GL & V. La moitié d'entre elles était de la région Chaudière-Appalaches. " Des rencontres sont prévues aux États-Unis pour certaines entreprises à la suite de l'édition 2010. L'an dernier, des regroupements d'achats ont été formés ", dit M. Gilbert.


Le vent souffle en faveur du parc Des Moulins


Québec a donné le feu vert pour l'aménagement du parc éolien Des Moulins, sur le territoire de la ville de Thetford Mines et des municipalités de Kinnear's Mills et de Saint-Jean-de-Brébeuf.


Le promoteur de ce projet estimé à 400 M$, 3Ci énergie éolienne, envisage de construire une soixantaine de génératrices. Les sommes versées aux propriétaires de terrains et aux municipalités totaliseront respectivement 750 000 $ par année et 1 M$ annuellement.


Lors de la construction, quelque 200 emplois seront créés. Une dizaine d'emplois permanents seront par la suite nécessaires pendant la phase d'exploitation. La date du début des travaux n'a pas encore été annoncée.


Prévost Car rappelle 200 travailleurs


Depuis le début de 2011, Prévost Car a rappelé environ 200 travailleurs à son usine de Sainte-Claire pour la réalisation de deux importants contrats : une commande de 90 autobus de la Ville de New York, et une autre de 61 autocars du transporteur Greyhound.


Le rythme de production est passé d'un véhicule par jour à 2,5. " Avec ces deux contrats, nous croyons que nous pourrons garder ce rythme de production au moins jusqu'en décembre ", souligne Daniel Beaudouin, vice-président, ressources humaines et communications du fabricant d'autocars de prestige membre du Groupe Volvo. Les livraisons s'effectueront jusqu'au début de 2012.


Thetford Mines : ville de plein air


Si on vous demandait de citer la ville québécoise qui représente le mieux la notion de plein air à vos yeux, que répondriez-vous ? Magog ou Orford ? Peu de chances en tout cas que vous nommiez Thetford Mines...


Pourtant, cette municipalité se classe au premier rang du palmarès des municipalités plein Air du Magazine Géo Plein Air, décerné par le vote du public, devant Magog-Orford, qui arrive au second rang.


Loin de son image terne de ville minière qui lui colle à la peau, Thetford Mines grouille d'activités : piste cyclable de 24 kilomètres, sentiers de ski de fond, espaces bucoliques pour marcher, notamment à l'Étang Madore et dans le secteur de Pontbriand, raquette, ski alpin et équitation.


Les amateurs de plongée sous-marine sont également bien servis avec le site de la carrière Flintkote, qui est reconnu pour la transparence et la couleur turquoise de ses eaux. Les mordus de sports extrêmes ne sont pas en reste. Deltaplane, parapente et escalade les attendent sur un site de prédilection.


Le magazine avait sélectionné 50 municipalités. Les villes devaient respecter un certain nombre de critères, dont une haute teneur " plein air " pour ce qui est de la diversité d'activités et des infrastructures, et de la préservation de la nature environnante d'un développement excessif.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Secteur minier: cinq filons pour assurer la relève

BLOGUE INVITÉ - Le secteur minier n'est pas «sexy» pour les jeunes. L'industrie peut toutefois être plus désirable.

La Grande détestation

Édition du 23 Février 2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Il y a une triste raison qui explique pourquoi nos belles régions peinent à trouver de la main-d'oeuvre...

À la une

Budget Québec 2019: un milliard pour protéger les sièges sociaux

21/03/2019 | Stéphane Rolland

BUDGET QUÉBEC 2019. Un autre milliard sera injecté au capital d’Investissement Québec.

Budget Québec 2019: taxes scolaire: vers une harmonisation des taux de taxation

21/03/2019 | Richard Cloutier

BUDGET QUÉBEC 2019. Le gouvernement du Québec amorce dès 2019 sa réforme du régime de la taxe scolaire.

Budget Québec 2019: «Un bon budget pour l'économie», mais insuffisant en éducation

BUDGET QUÉBEC 2019. Le premier budget Girard est un «bon budget pour l'économie», clame le milieu des affaires.