Des nouvelles qui font jaser

Publié le 30/04/2011 à 00:00, mis à jour le 19/05/2011 à 11:51

Des nouvelles qui font jaser

Publié le 30/04/2011 à 00:00, mis à jour le 19/05/2011 à 11:51

Par Claudine Hébert

Enfin un campus universitaire !


Il sera bientôt possible d'obtenir un baccalauréat à Drummondville. La ville vient en effet d'obtenir l'appui officiel de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) pour construire un campus. Une bonne nouvelle pour la région, qui multiplie les actions pour freiner l'exode des jeunes. Dans le meilleur des cas, le bâtiment devrait ouvrir ses portes à l'automne 2013. Une campagne de financement est en cours pour réunir les 6,5 millions de dollars (M$) nécessaires au projet (dont 1 M$ pour la création d'un fonds capitalisé de bourses d'études). Plus de 75 % de la somme a été amassée. Le campus, qui pourra accueillir un millier d'étudiants à temps plein, proposera des programmes en éducation, administration, sciences comptables, informatique, travail social, sciences infirmières et dans certains secteurs du génie.


Bécancour doit oublier REC Silicon... pour le moment


Ce n'est pas demain que Bécancour va accueillir REC Silicon dans sa cour. L'entreprise norvégienne remet à plus tard son projet d'y installer une usine de silicium polycristallin, matière première nécessaire à la fabrication de semi-conducteurs et de panneaux solaires. La nouvelle de cette méga-installation de 1,2 milliard de dollars, qui avait été annoncée en grande pompe par le gouvernement Charest à l'été 2008, devait se traduire par 300 emplois permanents dès 2012, et plus de 1200 emplois durant la construction du bâtiment. La crise économique est venue jouer les trouble-fêtes, et REC Silicon a révisé ses plans et suspendu ses investissements à Bécancour. " Ce n'est pas étonnant. Même Silicium Bécancour fonctionne actuellement à 50 % de sa capacité en raison du marché ", souligne Maurice Richard, maire de Bécancour, qui demeure confiant de voir REC Silicon changer d'idée d'ici la fin de l'année.


50 éoliennes dans la MRC de L'Érable


Les travaux pour l'aménagement du Parc éolien de L'Érable, sur le territoire de la MRC, viennent de commencer. Sélectionné par Hydro-Québec à la suite de l'appel d'offres lancé en 2005 pour la production de 2000 MW d'énergie éolienne, le parc sera composé de 50 éoliennes réparties dans les municipalités de Sainte-Sophie-d'Halifax, de Saint-Ferdinand et de Saint-Pierre-Baptiste. Le projet, qui s'élève à 421 M$, engendrera des retombées directes de près de 80 M$ dans la région et près de 800 emplois pendant la construction. Tout près de 25 emplois permanents seront créés pendant l'exploitation du parc. Un bâtiment multifonctionnel sera également construit à des fins touristiques, aux frais du promoteur Éoliennes de L'Érable.


Nova Bus débarque à New York


L'usine Nova Bus de Saint-François-du-Lac travaille à la fabrication de la structure en acier inoxydable de 90 autobus destinés à desservir la ville de New York. La plus grande société de transport en Amérique du Nord, MTA New York City Transit, a commandé une flotte d'essai de 90 véhicules Nova LFS 40 pieds. Ces autobus seront assemblés à l'usine Nova Bus de Plattsburgh, dans l'État de New York. Ils seront livrés au cours de la première moitié de 2011.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Secteur minier: cinq filons pour assurer la relève

BLOGUE INVITÉ - Le secteur minier n'est pas «sexy» pour les jeunes. L'industrie peut toutefois être plus désirable.

La Grande détestation

Édition du 23 Février 2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Il y a une triste raison qui explique pourquoi nos belles régions peinent à trouver de la main-d'oeuvre...

À la une

IA: les fermes à clics remplacent les sweatshops

Il y a 25 minutes | Diane Bérard

BLOGUE. Le glamour de l'IA cache des tâcherons du clic payés sous le salaire minimum pour alimenter les algorithmes.

Défi Start-up 7: comment obtenir du financement?

ENTREVUE. Comment aller chercher du financement? On en parle avec Amira Boutouchent, cofondatrice de Bridgr.

Défi Start-up 7: pourquoi adopter l'approche de pensée design (design thinking)

ENTREVUE. On parle de l’approche de pensée design (design thinking) avec Ana Marinescu, d'Urbana Marketing.