L'optique-photonique a le monde à l'oeil

Publié le 14/05/2011 à 00:00, mis à jour le 22/06/2011 à 10:58

L'optique-photonique a le monde à l'oeil

Publié le 14/05/2011 à 00:00, mis à jour le 22/06/2011 à 10:58

Par Pierre Théroux

Plaque tournante de l'industrie de l'optique-photonique au Québec, la région de la Capitale-Nationale souhaite se propulser davantage sur la scène internationale et prendre une plus grande part d'un gâteau évalué à quelque 700 milliards de dollars (G$) à l'échelle mondiale. " Le secteur fait déjà sa marque à l'étranger, mais il est possible d'accroître cette présence et faire de la région un leader mondial ", affirme Pierre Grenier, directeur au développement des affaires chez Québec International.

Voilà pourquoi des entreprises et des organisations de la région décidaient il y a deux ans de faire alliance pour former le Cercle de l'industrie de l'optique-photonique (CIOP).

" L'idée, c'est de travailler ensemble en partageant des expertises ou des laboratoires pour mieux rivaliser sur les marchés mondiaux ", explique M. Grenier. Il a participé à la mise en oeuvre du CIOP et connaît bien ce secteur pour avoir travaillé à l'Institut national d'optique (INO) avant de se joindre à l'équipe de Québec International en 2008.

De nouvelles applications

La région est reconnue pour son expertise dans les marchés liés aux applications de la photonique, en particulier d'instrumentation (tests et mesures, analytique), d'imagerie, de systèmes de vision, de communications optiques ou de fibres optiques de haute performance. Présentement active dans les marchés de la défense et sécurité, du biomédical, du transport et des télécommunications, l'industrie envisage le développement de nouvelles applications dans les secteurs du développement durable, de la télésanté ou des arts numériques, par exemple.

Les activités de l'organisme comptent notamment des journées de développement d'affaires mises en place pour tisser des liens privilégiés avec de grandes entreprises industrielles. Ainsi, en février dernier, la tenue d'un séminaire sur le marché de la défense et de la sécurité aux États-Unis a aussi permis aux participants de rencontrer des dirigeants d'entreprises américaines venus présenter leurs besoins en matière de technologie.

La région mise aussi sur la présence du Centre d'optique, photonique et laser (COPL) de l'Université Laval. Ce principal centre de recherche universitaire en optique-photonique du Canada vient de lancer un centre de transfert des connaissances en biophotonique de 50 millions de dollars (M$). RDDC Valcartier, l'un des plus importants centres de recherche et développement relevant du ministère de la Défense nationale, contribue enfin au développement du secteur par ses travaux sur les systèmes optroniques. Résultat : en 10 ans, les revenus annuels de l'industrie ont grimpé de quelque 150 à 400 M$, pendant que le nombre d'employés passait de 1100 à 2500.

2 500 Nombre d'emplois dans le secteur de l'optique- photonique dans la région de Québec, dont plus de 800 chercheurs et assistants de recherche.

40 Nombre d'entreprises dans le secteur.

400 M$ Chiffre d'affaires du secteur.

9 Nombre de centres et de chaires de recherche.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

La Caisse d'économie solidaire Desjardins, un modèle de gouvernance et d'exécution

BLOGUE. C’est grâce à l’engagement indéfectible de ses leaders que cette coopérative n’a jamais dévié de sa mission.

Balado PME: on se dit les vraies affaires, prise deux

13/08/2020 | lesaffaires.com

La COVID-19 a changé bien des choses. Quels sont les enjeux qui vous touchent le plus?

Les femmes entrepreneures demeurent sous-représentées au Canada, selon un rapport

Un peu plus de 15 % des PME d'au moins un employé sont majoritairement détenues par des femmes.