Assurer la relève

Publié le 18/03/2010 à 14:25

Assurer la relève

Publié le 18/03/2010 à 14:25

Par Pierre Théroux

La relève en entreprise est un enjeu crucial pour l’économie du Québec. Si les chiffres diffèrent quant au nombre de dirigeants qui ont l’intention de prendre leur retraite dans les prochaines années, tous s’entendent pour dire que ce pourcentage est élevé. Et inquiétant !


Pourtant, la plupart des entrepreneurs consacrent encore peu de temps à la préparation du terrain en vue de la passation des pouvoirs. Ce processus complexe s’étend sur plusieurs années et influe grandement sur la survie des organisations.


« Les statistiques montrent qu’il est important, et même urgent, de se pencher sur la question de la transmission des entreprises », dit Francis Nadeau, conseiller en développement du Centre de transfert d’entreprises (CTE), qui a vu le jour à l’automne 2009, à Québec.


Un guichet unique


Plusieurs organismes régionaux s’intéressent à la relève entrepreneuriale, entre autres les Centres locaux de développement (CLD), les Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et le Forum Jeunesse. Ces organismes offrent différents services de sensibilisation ou de soutien, voire de financement, concernant la relève entrepreneuriale et la transmission d’entreprises.


Le CTE, lui, est une sorte de guichet unique permettant de « mieux guider les entrepreneurs dans leurs démarches, autant les propriétaires que la relève intéressée à faire l’acquisition d’entreprises », dit Francis Nadeau.


Ce dernier s’affaire ces jours-ci à rencontrer les diverses organisations de la région (MRC, CLD, SADC, Chambres de commerce) pour leur présenter le CTE, mais aussi pour mettre en place une banque d’entreprises et de ressources.


« Ces organisations sont en première ligne pour identifier les dirigeants qui, d’ici quelques années, devront céder leur entreprise », dit M. Nadeau.


Le Centre de transfert d’entreprises entend aussi organiser différentes activités de sensibilisation et de formation liées à l’enjeu de la relève.


Le CTE est financé en grande partie par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation ainsi que par des CLD de la région, par le Mouvement Desjardins et par le Pôle Québec Chaudière-Appalaches.


La mise sur pied du CTE s’inscrit dans le cadre d’un projet-pilote du gouvernement du Québec qui souhaite étendre l’initiative à toutes les régions du Québec.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

10 choses à savoir lundi

Il y a 28 minutes | Alain McKenna

10$ pour parler à un agent chez Fido, UPS veut livrer des infirmières, ce canon à vapeur chasse les voleurs!

Pouvez-vous vraiment vous fier aux gourous de la finance?

CHRONIQUE. Une intelligence artificielle (IA) vient de découvrir qu'il faut être fou pour se fier à leurs prédictions!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:07 | LesAffaires.com et AFP

«Les inquiétudes liées à l'économie mondiale sont de retour.»