Un deuxième parc national

Publié le 18/09/2010 à 00:00, mis à jour le 16/09/2010 à 14:46

Un deuxième parc national

Publié le 18/09/2010 à 00:00, mis à jour le 16/09/2010 à 14:46

Par Claudine Hébert

Lentement mais sûrement, le très attendu parc national du Lac-Témiscouata, le 24e du genre au Québec, prend forme. Un directeur, Denis Ouellet, a été nommé, et les premiers travaux d'aménagement ont commencé cet été.

Une des particularités de ce nouveau parc de 175 km2, gorgé de forêts centenaires, demeure son vaste potentiel archéologique. " Plus d'une cinquantaine de sites ont été répertoriés. Des premières fouilles ont permis de découvrir la présence de vestiges qui prouvent une occupation humaine il y a plus de 9 000 ans ", rapporte le directeur Ouellet.

Ce deuxième parc national du Bas-Saint-Laurent devrait accueillir plus de 100 000 visiteurs dès la première année. Estimé à 30 millions de dollars (M$), l'aménagement de ce parc devrait permettre le maintien ou la création de 500 emplois, dont une cinquantaine liés au territoire protégé. Lors du passage du journal, en juin, le téléphone sonnait déjà pour les locations de terrain de camping, qui ne seront pourtant pas accessibles avant l'ouverture du parc... à l'été 2012.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en hausse et veut croire à un semblant d'élan

Mis à jour il y a 5 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto était fermée pour la fête de la Reine.

Voilà le Web3, la nouvelle dimension prometteuse pour l’entrepreneuriat

Mis à jour à 14:55 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. L’avènement de ce nouveau web, est rendu possible grâce à l’émergence du bitcoin

Virage numérique: le bon moment pour les minières

BLOGUE INVITÉ. Comme les minières ont eu «d'excellents résultats» en 2020 et 2021, le moment est idéal pour investir.