Un riche Chinois veut acheter un petit bout de l'Islande

Publié le 30/08/2011 à 19:22, mis à jour le 02/09/2011 à 17:05

Un riche Chinois veut acheter un petit bout de l'Islande

Publié le 30/08/2011 à 19:22, mis à jour le 02/09/2011 à 17:05

Par AFP

Crédit: Bloomberg

Un riche promoteur immobilier chinois souhaite acheter un vaste terrain dans le nord-est de l'Islande pour un projet touristique, mais Reykjavik a rappelé mardi qu'une dérogation à la loi interdisant la vente de terres aux étrangers devait encore lui être octroyée.

"Aux termes de la loi islandaise, l'achat que souhaite faire Huang Nubo n'est pas légal", a expliqué à l'AFP le ministre islandais de l'Intérieur Ögmundur Jonasson en rappelant qu'aucun terrain en Islande ne pouvait être vendu à un étranger sans obtention préalable d'une dérogation.

Il faut pour cela adresser une demande par lettre au ministère de l'Intérieur or, "nous n'avons pas reçu de telle lettre", a assuré M. Jonasson.

Selon le Financial Times de mardi, Huang Nubo, qui est aussi un ancien responsable gouvernemental chinois, a signé un protocole de vente pour une superficie de 300 kilomètres carrés sur le territoire islandais où il entend faire construire un centre touristique d'un coût de 100 millions de dollars qui comprendrait un parcours de golf.

"Grimsstadir a Fjöllum est un terrain (...) partiellement détenu par l'Etat. Il n'est pas à vendre simplement parce qu'un prix élevé est proposé", a lancé M. Jonasson sans préciser le montant offert pour la transaction.

"Si nous devions recevoir une lettre de Huang Nubo concernant l'éventuel achat de Grimsstadir a Fjöllum, nous examinerions attentivement cette demande", a encore affirmé le ministre islandais, soulignant qu'il faudrait prendre en compte les ressources naturelles, comme l'eau, dont regorge ce terrain.

"Il n'est passé inaperçu aux yeux de personne que les Chinois achètent des terres aux quatre coins de la planète", a souligné M. Jonasson, assurant que les autorités islandaises "ne prenaient pas leurs décisions sur des bases ethniques lorsque des acheteurs étrangers sont impliqués".

M. Huang occupe le 161e rang des plus grandes fortunes mondiales, selon le classement 2010 du magazine Forbes. Sa société, le groupe Zhongkun, possède des infrastructures touristiques en Chine et dans le monde entier.

Il a auparavant occupé des postes au ministère de la Construction chinois ainsi qu'au département central de la Propagande, a indiqué le Financial Times.

Le promoteur chinois a signé un pré-accord de vente mercredi dernier avec des propriétaires terriens dont le gouvernement islandais, accord qui doit désormais être approuvé par Pékin et Reykjavik, a rapporté l'Iceland Review Online.

Placée sur la route entre l'Europe et l'Arctique, l'Islande est de plus en plus considérée comme ayant une position stratégique, la fonte des glaces ouvrant de nouvelles voies maritimes polaires et rendant les ressources minérales de cette région plus accessibles.

Le système bancaire islandais, disproportionné par rapport au reste de l'économie, s'était brutalement effondré en octobre 2008 à la suite de la crise financière mondiale, entraînant l'intervention du Fonds monétaire international (FMI) et une profonde crise dans un pays jusque-là en plein boom économique.

La récession s'est néanmoins avérée moins brutale qu'initialement redoutée, selon le FMI et les économistes.

À la une

Voici comment surmonter votre bégaiement interne

07:00 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «Si [...] la peur de l’échec vous retient, c’est votre bégaiement», indique Joze Piranian.

Diversité au CA: progrès ou stagnation?

BLOGUE INVITÉ. Il n’y a plus d’excuses pour les CA homogènes.

TDAH: un superpouvoir entrepreneurial

BLOGUE INVITÉ. Qu'ont en commun Sir Richard Branson, Ingvar Kamprad et Bill Gates? Ils ont tous un TDAH.