Michelin va céder ses activités en Russie «d'ici fin 2022»

Publié le 28/06/2022 à 07:58, mis à jour le 28/06/2022 à 09:51

Michelin va céder ses activités en Russie «d'ici fin 2022»

Publié le 28/06/2022 à 07:58, mis à jour le 28/06/2022 à 09:51

Le premier ministre Justin Trudeau (à droite) prévoit étaler publiquement des engagements du Canada au G7 avant de quitter vers le sommet de l'OTAN. (Photo: La Presse Canadienne)

Ce texte regroupe toutes les réactions depuis l'invasion de la Russie en Ukraine pour la journée du 28 juin 2022. Il sera mis à jour au courant de la journée. Pour retrouver toute notre couverture sur le conflit, c'est ici.    

9h33 | Paris — Michelin a annoncé mardi la cession «d'ici fin 2022» de ses activités en Russie, des actifs évalués à 250 millions d'euros, tout en précisant que cette opération n'aurait pas d'effet sur ses objectifs financiers.

«Après avoir suspendu ses activités industrielles en Russie le 15 mars dernier, Michelin fait aujourd'hui le constat de l'impossibilité technique de leur reprise», a déclaré le fabricant de pneus dans un communiqué. 

Ce projet de cession, dont la date butoir est fixée au 31 décembre 2022, concerne «250 millions d'euros d'actifs», a précisé Michelin à l'AFP, une perte qui «sera absorbée par le reste des usines du groupe».

Ce dernier emploie environ 1 000 personnes en Russie, dont 750 dans l'usine de Davydovo, près de Moscou. Ce site, ouvert en 2004, produit entre 1,5 et 2 millions de pneumatiques par an.

«Le gros de l'activité de production de pneus en Russie, c'était pour servir le marché russe», explique le géant du pneumatique. Seules quelques productions comme les «pneus hiver pour les pays européens nordiques» étaient exportées. 

Michelin envisage de transférer le contrôle de ses opérations tertiaires et industrielles à la direction locale, qui «opérerait via une structure indépendante». 

«Les personnes», «les machines», «l'avenir de la marque, c'est ce qui fera l'objet des discussions dans les prochaines semaines, les prochains mois», a dit le groupe, alors que la guerre se poursuit en Ukraine et que les sanctions internationales contre la Russie se durcissent. 

«On a des difficultés d'approvisionnement assez générales», a dit Michelin. «Il n'y a pas que le noir de carbone (provenant de Russie), un pneu, c'est 200 matériaux». Lors de l'assemblée générale du groupe le 13 mai, son PDG Florent Menegaux expliquait que des alternatives avaient dû être trouvées pour les autres sites européens pour le noir de carbone. 

Michelin réalise en Russie 2% de ses ventes totales, qui s'élevaient à 23,795 milliards d'euros en 2021 et 1% de sa production mondiale de pneus pour les voitures de tourisme.

«Sur les conditions d'un retour en Russie (après la guerre), à ce stade, il est évidemment trop tôt pour le dire, mais le projet prend en compte cet aspect», a déclaré le groupe.

Face aux sanctions internationales qui frappent la Russie, de nombreuses sociétés ont suspendu ou cédé leurs activités dans le pays, notamment dans le secteur automobile.

 

Nouvelle aide financière canadienne à l'Ukraine

Kranzbach — Le premier ministre Justin Trudeau annonce mardi que le Canada versera une nouvelle aide financière à l’Ukraine, incluant un prêt de 200 millions de dollars par l’intermédiaire du Fonds monétaire international (FMI) et plus de 150 M$ en soutien humanitaire au pays ravagé par l’agression militaire de la Russie.

Cette autre contribution du Canada intervient alors que les dirigeants des sept pays les plus industrialisés, réunis en Allemagne, se sont engagés à éliminer ou à interdire l’importation de charbon et de pétrole de la Russie en réponse à l’agression de ce pays en Ukraine et à la crise énergétique qui a suivi, déclenchée par l’invasion.

Le soutien canadien de 150 M$ est constitué de 75 M$ en aide humanitaire pour aider les opérations en Ukraine et dans les pays voisins. Il y aura distribution d’aliments et de bons d’urgence, de même que l’établissement de mesures de protection, d’abris et de services de santé.

Le Canada fournira aussi une aide agricole de 52 M$, y compris du matériel mobile pour augmenter la capacité de stockage des céréales, ainsi qu’une aide pour fournir des tests de diagnostic et une surveillance rapide des maladies animales afin de permettre la certification des exportations.

Le Canada verse également 15 M$ pour aider à financer les efforts de déminage et 9,7 M$ pour lutter contre les violations des droits de la personne en Ukraine.

L’annonce a été faite à la fin du sommet des pays du G7 auquel le premier ministre Trudeau a pris part.

 

Conclusion du G7 avant le sommet de l'OTAN: encore plus d'aide à l'Ukraine

Kranzbach — Le premier ministre Justin Trudeau et ses homologues qui dirigent des gouvernements des pays membres du G7 devraient mettre fin à leur sommet en Allemagne par une nouvelle démonstration de soutien à l’Ukraine avant que les sept dirigeants ne se rendent au sommet de l’OTAN, en Espagne.

Lundi, le Canada a émis une nouvelle série de sanctions contre la Russie, y compris à l’endroit d’agents qu’on dit impliqués dans des campagnes de désinformation.

Au cours du sommet de trois jours, les dirigeants du G7 ont également discuté des moyens d’atténuer les retombées mondiales de l’invasion russe, y compris une crise énergétique et alimentaire croissante.

Les responsables canadiens en Allemagne affirment que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a spécifiquement demandé aux dirigeants d’envisager des plans pour reconstruire les communautés et les infrastructures une fois que les combats auront cessé, ce qui, espère-t-il, se produira d’ici l’hiver. Mais les dirigeants de la réunion, à laquelle M. Zelensky a assisté virtuellement, semblent se préparer à un conflit plus long.

Le premier ministre Trudeau prévoit étaler publiquement des engagements du Canada au G7 avant de monter à bord d’un avion qui le transportera à Madrid où aura lieu le sommet de l’OTAN au cours duquel les dirigeants discuteront des implications militaires du conflit.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine: la situation sur le terrain au 161e jour

Mis à jour le 03/08/2022 | La Presse Canadienne

Le premier chargement de céréales ukrainiennes a été vérifiée et approuvée.

Guerre en Ukraine: la situation sur le terrain au 160e jour

Mis à jour le 02/08/2022 | AFP

Le premier chargement de céréales ukrainiennes a atteint les côtes turques.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie, avant l’inflation américaine

Mis à jour le 09/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu plus de 90 points, mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

09/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Power Corp, TransAlta et Suncor

09/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Power Corp, TransAlta et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.