La baisse des livraisons de gaz russe à l'Europe est une «attaque», selon Berlin

Publié le 21/06/2022 à 11:51, mis à jour le 21/06/2022 à 11:55

La baisse des livraisons de gaz russe à l'Europe est une «attaque», selon Berlin

Publié le 21/06/2022 à 11:51, mis à jour le 21/06/2022 à 11:55

Le groupe russe Gazprom a baissé cette semaine les livraisons vers l'Europe via le gazoduc Nord Stream de 40%, puis de 33%, arguant d'un problème technique. (Photo: Getty Images)

Ce texte regroupe toutes les réactions depuis l'invasion de la Russie en Ukraine pour la journée du 20 juin 2022. Il sera mis à jour au courant de la journée. Pour retrouver toute notre couverture sur le conflit, c'est ici.    

11h33 | Berlin — Les baisses de livraison de gaz russe à l'Europe via Nord Stream, récemment décidées par Moscou, sont une «attaque» qui vise à «semer le chaos sur le marché européen de l'énergie», a dénoncé mardi le ministre allemand de l'Économie et du Climat Robert Habeck.

«Ce que nous avons vu la semaine dernière revêt une autre dimension. La réduction des livraisons de gaz par Nord Stream est une attaque contre nous», a-t-il affirmé lors d'un discours devant les patrons de l'industrie à Berlin.

Cette «attaque économique» a été «menée de façon délibérée» par Vladimir Poutine, a-t-il ajouté.

«Nous avons déjà vu cette façon de faire plusieurs fois, avec la réduction des livraisons de gaz, en Bulgarie, en Pologne ou au Danemark», a affirmé le ministre.

«Il s'agit de semer le chaos sur le marché européen de l'énergie», en «faisant monter les prix», a alerté M. Habeck.

Le groupe russe Gazprom a baissé cette semaine les livraisons vers l'Europe via le gazoduc Nord Stream de 40%, puis de 33%, arguant d'un problème technique.

Mais pour le gouvernement allemand, il s'agit d'une «décision politique», destinée à peser dans le bras de fer entre Moscou et les pays occidentaux sur la guerre en Ukraine.

Pour faire face à cette chute des livraisons, Berlin a annoncé dimanche un recours accru, jusqu'en 2024, aux centrales à charbon du pays pour produire de l'électricité.

Une décision amère pour ce gouvernement de coalition, faisant la part belle aux écologistes, et qui a promis de sortir du charbon d'ici à 2030.

Les «réserves (de gaz) ne sont remplies qu'à 60%, et si nous entrons dans l'hiver avec des réserves à moitié pleines, et si le robinet du gaz est fermé, alors nous parlons d'une grave crise économique en Allemagne», s'est justifié M. Habeck, une figure du parti Vert allemand.

En raison des besoins immenses de son industrie, l'Allemagne importe près de 35% de son gaz de Russie. Cette proportion était de 55% avant l'invasion russe de l'Ukraine, Berlin mettant les bouchées doubles pour mettre en place des sources d'énergie alternatives.

Sur le même sujet

Plafonner le prix du pétrole russe entraînera un déficit sur le marché, prévient Moscou

Mis à jour le 30/06/2022 | AFP

Une telle mesure «ne peut que mener à un déséquilibre du marché, ce qui, en retour, entraînera une hausse des prix».

L'Ukraine peut compter sur l'OTAN «aussi longtemps qu'il le faudra»

Mis à jour le 29/06/2022 | AFP

Les pays de l'OTAN vont renforcer leur présence militaire aux portes de la Russie.

OPINION Michelin va céder ses activités en Russie «d'ici fin 2022»
Mis à jour le 28/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Le président ukrainien s'adresse au G7
Mis à jour le 27/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Zelensky fait pression sur le G7 pour durcir le ton contre Moscou
Mis à jour le 27/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Guerre en Ukraine: vers un scénario à la coréenne?

02/07/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs scénarios sont possibles en Ukraine, mais le plus plausible est une division durable du pays en deux.

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.