Guerre en Ukraine: la situation sur le terrain au 79e jour

Publié le 13/05/2022 à 08:50, mis à jour le 13/05/2022 à 08:53

Guerre en Ukraine: la situation sur le terrain au 79e jour

Publié le 13/05/2022 à 08:50, mis à jour le 13/05/2022 à 08:53

Il n'existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit. (Photo: Getty Images)

Ce texte regroupe tous les derniers développements à propos de l'invasion de la Russie en Ukraine pour la journée du 13 mai. Pour retrouver toute notre couverture sur le conflit, c'est ici. NDLR. Certains contenus sont explicites et peuvent être difficiles à lire.    

8h44 | Paris — La situation sur les différents fronts ne semble pas avoir significativement évolué au 79e jour de l'invasion russe de l'Ukraine, un pays que le G7 a promis vendredi de soutenir «jusqu'à la victoire».

Voici un point de la situation à partir d'informations des journalistes de l'AFP sur place, de déclarations officielles ukrainiennes et russes, de sources occidentales, d'analystes et d'organisations internationales.

 

L'est

Le ministère russe de la Défense a déclaré vendredi que l'armée russe avait tiré des missiles mer-sol et air-sol sur une raffinerie de pétrole dans la région de Poltava, ainsi que sur des dépôts de carburant.

Le gouverneur de la région de Soumy a fait état vendredi d'une frappe nocturne l'ayant visée, sans faire de victimes, et l'armée ukrainienne a averti un peu plus tôt que la Russie allait «intensifier» ses attaques sur les zones de Tcherniguiv (nord) et de Soumy.

Selon le ministère britannique de la Défense, la Russie fait des «efforts significatifs» dans les régions d'Izioum et de Severodonetsk pour effectuer une percée vers Kramatorsk, la grande ville de la partie du Donbass sous contrôle ukrainien.

Un responsable ukrainien, le gouverneur régional Serguiï Gaïdaï, a affirmé que les Russes avaient détruit le pont sur la Borova, une rivière entre Severodonetsk et Roubijné, deux localités dont ils essayent de prendre le contrôle.

 

Front maritime

De nouvelles images satellites de Maxar Technologies prises le 12 mai montrent que les Russes ont perdu une barge de débarquement de type Serna sur les côtes de l'île stratégique des Serpents, conquise au premier jour de la guerre, et que les Ukrainiens procèdent régulièrement à des frappes. Maxar a diffusé une photo des bâtiments détruits sur cette île où les Russes ont installé des systèmes de défense antiaérienne.

 

Soutien du G7

Les ministres des Affaires étrangères des pays du G7, réunis jusqu'à samedi dans le nord de l'Allemagne, ont affiché vendredi leur appui à l'Ukraine «jusqu'à la victoire» contre la Russie.

L'UE pour sa part a annoncé 500 millions d'euros d'aide militaire supplémentaire à Kyiv, portant ainsi à deux milliards d'euros au total les fonds de l'UE destinés à soutenir l'effort militaire ukrainien.

Le Royaume-Uni a réclamé vendredi «plus d'armes» pour l'Ukraine et de nouvelles sanctions contre la Russie, au moment où l'UE tente de se mettre d'accord sur un sixième paquet de sanctions, notamment sur un arrêt des achats de pétrole russe.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba, présent à la réunion en Allemagne, a quant à lui demandé aux États du G7 de confisquer des avoirs russes pour qu'ils servent à la reconstruction de son pays.

 

Accusations de crimes de guerre

Les accusations s'accumulent à l'encontre de l'armée russe. Dernière en date, les chaînes de télévision américaine CNN et britannique BBC ont diffusé jeudi des images de vidéosurveillance montrant ce qui est présenté comme le meurtre de deux civils ukrainiens, sans armes, par des soldats russes dans la banlieue de Kyiv, mi-mars.

Par ailleurs, le parquet de la région de Kharkiv (nord-est) et des témoins interrogés par l'AFP ont accusé jeudi les forces russes d'avoir tiré d'un char le 27 mars sur une maison dans un village près de la deuxième ville d'Ukraine, tuant plusieurs civils.

Les États-Unis ont pour leur part reproché jeudi à l'armée russe d'avoir transféré de force «plusieurs milliers» d'Ukrainiens dans des «camps de filtration», les soumettant à un traitement «brutal».

Les actes des militaires russes feront l'objet d'investigations, en particulier de la commission spéciale du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, qui en a reçu le feu vert jeudi, de la Cour pénale internationale et des autorités ukrainiennes.

 

Dizaines de milliers de morts

Il n'existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit. Rien qu'à Marioupol, les autorités ukrainiennes ont parlé il y a plusieurs semaines de 20 000 morts. Et les enquêteurs ukrainiens affirment avoir identifié «plus de 8 000 cas» présumés de crimes de guerre.

Sur le plan militaire, le ministère ukrainien de la Défense évalue les pertes russes à plus de 26 000 hommes, 199 avions et près de 1 200 chars depuis le début de l'invasion le 24 février.

Le Kremlin a admis des «pertes importantes». Des sources occidentales évoquent jusqu'à 12 000 soldats russes tués.

Le président Volodymyr Zelensky a déclaré qu'environ 2 500 à 3 000 soldats ukrainiens avaient été tués et quelque 10 000 blessés.

Aucune statistique indépendante n'est disponible.

 

Déplacés et réfugiés

L'Ukraine a vu plus de six millions des siens fuir son territoire, dont plus de la moitié — 3,27 millions — vers la Pologne, a souligné le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) à Genève, relevant toutefois que le flot de ces départs s'est considérablement tari au fil des semaines. 

La tendance s'est même inversée.

Le solde global reste cependant encore largement négatif — avec 5,9 millions de départs pour 1,56 million de retour, toujours selon les gardes-frontières.

Sur le même sujet

Un millier de militaires ukrainiens toujours à Azovstal, selon un séparatiste prorusse

Mis à jour le 18/05/2022 | AFP

La justice ukrainienne entamait mercredi son premier procès pour crime de guerre.

Moscou annonce la reddition de 265 combattants de Marioupol, Kyiv parle d'«échange»

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP

Kyiv évoque un prochain échange contre des prisonniers russes.

OPINION Ukraine: intensification des combats dans l'est
Mis à jour le 16/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Ukraine: la Finlande fait un grand pas vers l'OTAN
Mis à jour le 12/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Ukraine: un responsable prorusse évoque une annexion de la région de Kherson, perturbations gazières
Mis à jour le 11/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Identité numérique: passage obligé par la plateforme «prime aux bogues»

En entrevue avec Les Affaires, Éric Caire a abordé certaines craintes liées à l'identité numérique dont la surveillance.

Soulignez-vous équitablement les bons coups de vos employés?

RHÉVEIL-MATIN. La moindre apparence de traitement inéquitable suffit pour créer un sentiment d’exclusion chez certains.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 30 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux continuent leur baisse avec des craintes sur la croissance.