Sept risques géopolitiques à gérer en 2015

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Janvier 2015

Sept risques géopolitiques à gérer en 2015

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Janvier 2015

Par François Normand

Qui avait prévu que la Russie interviendrait en Ukraine orientale après les Jeux olympiques d'hiver de Sotchi ? Que le groupe État islamique prendrait le contrôle d'une partie de la Syrie et de l'Irak l'été dernier ? Pratiquement personne.


Et la raison est simple : ce sont des risques politiques, difficiles à prévoir avec précision à l'aide d'indicateurs économiques et financiers. Rien à voir avec le taux d'endettement d'un pays ou le prix des matières premières.


Des analystes géopolitiques arrivent néanmoins à mettre en garde les entreprises et les investisseurs contre certains de ces risques. La firme new-yorkaise Eurasia Group, qui conseille des multinationales, est d'ailleurs devenue un leader mondial dans l'industrie de la gestion du risque géopolitique - un champ d'expertise en pleine expansion.


Voici ses principales prévisions pour l'année 2015. Chaque risque est accompagné d'une stratégie pour atténuer ce risque.



image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Quand se manifestera la prochaine crise?

BLOGUE INVITÉ. L'arrivée des crises financières est imprévisible, mais elles se préparent sans attirer l'attention!

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.