Sans euro-obligations, la zone euro est condamnée, estime Soros

Publié le 11/08/2011 à 14:47, mis à jour le 16/10/2013 à 20:36

Sans euro-obligations, la zone euro est condamnée, estime Soros

Publié le 11/08/2011 à 14:47, mis à jour le 16/10/2013 à 20:36

Par AFP

Les pays européens les mieux notés par les agences de notations doivent mettre en place un système d'euro-obligations, sous peine de voir la zone euro éclater, estime l'investisseur George Soros, dans une tribune à paraître vendredi dans le quotidien allemand Handelsblatt.

"L'Allemagne et les autres pays notés AAA (par les agences de notation) doivent d'une façon ou d'une autre créer un système d'euro-obligations. Sinon, l'euro va s'écrouler", avertit-il.

Il estime également qu'un élargissement du fond de secours européen est absolument nécessaire, car "tant que ce ne sera pas le cas, la note AAA de la France sera menacée", ajoute-t-il.

Le milliardaire d'origine hongroise, figure respectée du monde de la finance, connu pour avoir fait sortir la livre britannique du Système monétaire européen en 1992, fait porter le poids de l'aggravation de la crise sur l'Allemagne.

"Ce sont les réticences allemandes (à venir en aide aux pays en difficulté) qui ont renforcé la crise grecque et qui ont mené à la contagion qui s'est transformée en crise existentielle pour l'Europe", juge-t-il.

Pour lui, seule l'Allemagne "peut renverser la dynamique destructrice européenne" en soutenant la création des euro-obligations et éviter "les pertes incalculables que l'effondrement de l'euro aurait sur le système bancaire".

La Commission européenne doit publier cet automne un rapport sur la "faisabilité des euro-obligations", une fois conclue la réforme de la gouvernance économique, à la rentrée.

Avec ces euro-obligations, une option combattue jusqu'à présent par l'Allemagne, les pays de la zone euro mutualiseraient une partie de leurs emprunts sur les marchés, avec un taux d'intérêt moyen où les pays puissants protègeraient les plus fragiles.

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour à 08:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.