Royaume Uni: la première ministre Theresa May quittera son poste le 7 juin

Publié le 24/05/2019 à 06:57

Royaume Uni: la première ministre Theresa May quittera son poste le 7 juin

Publié le 24/05/2019 à 06:57

Par La Presse Canadienne

Theresa May a annoncé vendredi qu'elle quittera son poste de chef du Parti conservateur du Royaume-Uni le 7 juin prochain.

La chef du gouvernement britannique a précisé qu'elle avait informé la reine Élisabeth II qu'elle resterait dans ses fonctions de première ministre jusqu'à la désignation d'une personne pour lui succéder. Ce processus devrait prendre quelques semaines.

Un farouche partisan de la sortie de la Grande-Britannique de l'Union européenne (UE), Boris Johnson, est perçu comme étant un candidat intéressé par la succession de Mme May. Boris Johnson est un ancien ministre des Affaires étrangères.

La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne est prévue pour le 31 octobre, mais les modalités du divorce n'ont pas encore été entérinées par les élus britanniques.

Dans sa brève déclaration faite devant le 10, Downing Street à Londres, Theresa May a déclaré qu'il était temps qu'une autre personne dirige le gouvernement. Elle a ajouté qu'elle quittait sans amertume et avec des sanglots, elle a dit que ce fut un honneur pour elle de servir le pays qu'elle aime.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

20/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

De nombreux pays européens se préparent au déconfinement de leur population.

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.

À la une

Bourse: Wall Street grimpe modestement grâce à un rebond de la tech

Mis à jour le 29/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a repris des couleurs jeudi avec la progression record du PIB américain.

Titres en action: Apple, Facebook, Twitter, Alphabet, Molson...

Mis à jour le 29/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La confiance des PME s'effrite en octobre

Selon la FCEI, le moral des PME est le plus faible au Québec, où il se situe à 42,2 points.