Moody's décote 10 banques allemandes

Publié le 16/11/2011 à 16:06, mis à jour le 17/10/2013 à 08:00

Moody's décote 10 banques allemandes

Publié le 16/11/2011 à 16:06, mis à jour le 17/10/2013 à 08:00

Par AFP

L'agence Moody's a dégradé mercredi d'un à trois crans de la note de dix banques publiques régionales allemandes (Landesbanken), dont LBBW et BayernLB, des établissements considérés depuis longtemps comme constituant le point faible du secteur financier allemand.

Ces dégradations ne sont pas liées à la crise de la dette en zone euro mais au fait que ces banques sont moins susceptibles de bénéficier d'un soutien de l'État en cas de difficultés en raison d'une nouvelle réglementation et des conditions strictes imposées par la Commission européenne à toute aide apportée, a précisé Moody's.

Six banques voient leurs notes abaissées chacune de trois crans, dont Bayern LB et Deutsche Hypo de A1 à Baa1, ce qui les ramène au rang d'émetteurs moyens.

LBBW, NordLB et BremerLB sont dégradées à A2 contre Aa2 et NLBL à A3 contre Aa3.

Les notes de trois autres établissements, dont HSH Nordbank et Helaba, ont été abaissées de deux crans.

La note de DekaBank a été dégradé de un cran à Aa2.

Deux établissements réchappent à ce mouvement : LBB dont la note été maintenue à A1 tandis que celle de WestLB a été placée sous surveillance.

Les banque régionales allemandes, détenues par les Etats régionaux et par les caisses d'épargne, sont communément considérées comme le maillon faible du système financier allemand.

Exclues du marché de la banque de détail, elles s'étaient tournées vers des produits financiers complexes et risqués, un pari perdu avec la crise financière. La plupart d'entre elles ont été obligées par la Commission européenne de se restructurer et de réduire drastiquement leurs sommes de bilan.

En deux ans, elles ont englouti plus de 20 milliards d'euros d'aides publiques, principalement des Länder (États régionaux).

Une concentration du secteur, qui fournit tout de même plus de 20% des crédits au secteur non financier du pays selon la Banque centrale allemande, est encouragée par les pouvoir publics depuis des années, mais elle devient encore plus nécessaire avec les nouvelles normes plus strictes en matière de capitaux propres adoptées récemment.

En septembre, le député libéral (FDP, coalition gouvernementale) Florian Toncar jugeait que "le secteur des Landesbanken est l'un des grands problèmes non résolus en Allemagne, et il faut que les choses bougent". Selon lui, leur assainissement appartient aux Etats régionaux (Länder), leurs actionnaires avec les caisses d'épargne.

L'an dernier, l'Etat fédéral avait toutefois injecté pour la première fois du capital dans une Landesbank, WestLB, à hauteur de 3 milliards d'euros.

Or ces aides font l'objet d'une enquête de la Commission européenne, qui examine aussi les aides publiques accordées à BayernLB et HSH Nordbank.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, rebond technique sans enthousiasme

Mis à jour le 08/12/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/12/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Corus Entertainment, H2O Innovation et Dollarama

08/12/2022 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Corus, H2O Innovation et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.