McDonald's va revendre ses activités russes à un exploitant local

Publié le 19/05/2022 à 10:47, mis à jour le 19/05/2022 à 10:49

McDonald's va revendre ses activités russes à un exploitant local

Publié le 19/05/2022 à 10:47, mis à jour le 19/05/2022 à 10:49

Par AFP

Le nom de la marque sera modifié. (Photo: 123RF)

New York — McDonald's, qui a annoncé quitter définitivement la Russie en réaction à l'invasion de l'Ukraine, va revendre ses activités dans le pays à l'homme d'affaires russe Alexander Govor, qui exploite déjà des restaurants du groupe américain en Sibérie.

Grâce à un accord, M. Govor va acquérir l'ensemble du portefeuille d'actifs de McDonald's en Russie, a indiqué jeudi le géant américain de la restauration rapide, qui compte 850 établissements et 62 000 salariés dans le pays.

Le montant de la transaction n'a pas été communiqué et McDonald's n'a pas précisé si le menu allait rester le même. Le nom de la marque sera en revanche modifié.

M. Govor a accepté de conserver les salariés actuels pendant au moins deux ans, dans des conditions équivalentes à celles dont ils bénéficiaient jusqu'à présent.

Il versera également le salaire des employés de bureau travaillant dans 45 régions du pays jusqu'à la finalisation de l'opération et paiera les dettes aux fournisseurs, aux propriétaires, ainsi que les charges en cours. 

La vente, soumise à l'approbation des régulateurs, doit être finalisée dans les prochaines semaines, a indiqué la chaîne de restauration rapide.

M. Govor dispose depuis 2015 d'une licence d'exploitation pour 25 restaurants du groupe américain dans plusieurs villes de Sibérie.

Il est par ailleurs le cofondateur d’une entreprise spécialisée dans le raffinage de pétrole, Neftekhimservice, et siège au conseil d'administration d’une société qui détient un hôtel Park Inn et un réseau de cliniques privées à Novokouznetsk, en Sibérie.

McDonald's avait annoncé lundi sa décision de se retirer entièrement de Russie, après plus de 30 ans de présence, pour manifester son opposition à l'invasion militaire de l'Ukraine.

«La crise humanitaire provoquée par la guerre en Ukraine et l'environnement économique imprévisible en ayant découlé ont conduit McDonald's à conclure que la poursuite de nos opérations en Russie n'était plus tenable ni cohérente avec nos valeurs», avait alors expliqué le groupe.

McDonald's avait dit prévoir dans ses comptes une charge comprise entre 1,2 milliard et 1,4 milliard de dollars américains en raison de son retrait.

 


Sur le même sujet

Guerre en Ukraine: la situation sur le terrain au 120e jour

Mis à jour le 23/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

L'Union européenne se réunit aujourd'hui à Bruxelles en vue d'octroyer le statut de candidat à l'Ukraine.

Sanctions: Moscou rembourse en roubles des dettes en dollars par un nouveau système

Mis à jour le 23/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Nike quitte définitivement le marché russe et ne rouvrira pas ses magasins.

OPINION Le président de l'Ukraine s'adresse à des étudiants universitaires canadiens
Mis à jour le 22/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Guerre en Ukraine: la situation sur le terrain au 119e jour
Mis à jour le 22/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Ukraine: Moscou hausse le ton contre Vilnius et progresse dans l'est
Mis à jour le 21/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.