Le décrochage tire le Portugal vers le bas

Publié le 02/04/2011 à 00:00, mis à jour le 17/10/2013 à 21:57

Le décrochage tire le Portugal vers le bas

Publié le 02/04/2011 à 00:00, mis à jour le 17/10/2013 à 21:57

Le Portugal est bord du gouffre financier, son taux de chômage dépasse les 11 % et l'Europe doit voler à son secours. Ses chances de rétablissement sont fortement compro- mises par un handicap que n'avaient ni l'Irlande ni la Grèce, ses compagnes d'infortune : l'un taux de décrochage scolaire (37,1 %) les plus élevés des pays de l'OCDE.

Cette situation peut faire réfléchir le Québec, qui n'arrive pas à abaisser son taux de décrochage au secondaire (de 28 à 31 %, selon les calculs). La province, tout comme le Canada (23,7 %), compte parmi les cancres de l'OCDE.

Dans un article publié sur la question dans le Wall Street Journal, Eric Hanushek, professeur à l'Université de Stanford, lie la croissance du PIB aux résultats de la population aux tests standardisés de type PISA. Il a calculé que la croissance économique à long terme du Portugal pourrait être de 1,5 % plus élevée si le pays obtenait les mêmes notes que la très éduquée Finlande.

La faiblesse économique du Portugal complique son rattrapage en éducation : le budget qui lui est alloué a été coupé de 11 % cette année...

" La corrélation entre la richesse d'une société et son taux de diplomation n'est plus à démontrer, dit Jacques Ménard, président du conseil d'administration de BMO Nesbitt Burns, dont le groupe d'action s'emploie à promouvoir la persévérance scolaire depuis deux ans. Il y a un mouvement de conscientisation au Québec sur cette question. "

" Les métiers ne sont pas assez valorisés ", ajoute Françoise Bertrand, pgd de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Tous deux souhaitent que le Québec, à l'instar de l'Ontario, fasse passer la scolarité obligatoire de 16 à 18 ans. " À condition toutefois de faire des changements à l'école, note Mme Bertrand. Celle-ci doit être plus souple et plus en phase avec l'entreprise, comme on le voit dans plusieurs pays européens. "

Mauvais élève

Le Portugal est affligé d'un des taux de décrochage les plus élevés des pays de l'OCDE. Le Canada (23,7 %) et le Québec (28 à 31 %) sont eux aussi au-dessus de la moyenne.

ALLEMAGNE 2,8 %

IRLANDE 4 %

JAPON 5,3 %

FINLANDE 7 %

CORÉE DU SUD 7 %

GRÈCE 8,6 %

NORVÈGE 8,7 %

CANADA 23,7 %

PORTUGAL 37,1 %

MOYENNE OCDE 20 %

Source : OCDE

À la une

«Ouille, j'ai le doigt entre l'arbre et l'écorce!»

Il y a 12 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Nouveau gestionnaire, je suis coincé entre les demandes contradictoires de mon équipe et des dirigeants.»

Comment gérer l'anxiété liée au magasinage en cette période des Fêtes

Il y a 51 minutes | La Presse Canadienne

Lorsque novembre est arrivé, Sabina Wex a commencé à se sentir anxieuse à l’idée d’acheter des cadeaux.

À surveiller: CGI, Dollarama et Lion Électrique

Que faire avec les titres de CGI, Dollarama et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.