Italie: Berlusconi dément vouloir partir

Publié le 07/11/2011 à 11:30

Italie: Berlusconi dément vouloir partir

Publié le 07/11/2011 à 11:30

Par AFP

Le chef du gouvernement Silvio Berlusconi luttait lundi pour sa survie politique, démentant toute volonté de démission alors que les marchés malmenaient l'Italie, mise sous surveillance par le FMI et Bruxelles et blâmée pour son manque de crédibilité.

"Je ne comprends pas comment ont pu circuler les rumeurs sur ma démission, elles sont dénuées de fondement. Je veux regarder droit dans les yeux ceux qui essayent de me trahir", a déclaré le Cavaliere au quotidien de droite Libero.

La pression monte contre Silvio Berlusconi qui, sur le papier, n'aurait plus la majorité absolue de 316 députés à la Chambre.

Aux prises avec la défection de trois députés de son parti, le PDL, qui ont rallié l'opposition centriste, il fait face en outre à l'émergence d'un groupe d'une vingtaine de "mécontents" au sein de sa formation dont le vote ne serait plus garanti.

Le premier vote test pour le chef du gouvernement aura lieu mardi et portera sur l'approbation par la Chambre du bilan 2010 de l’État italien avant un vote de confiance dans les prochains jours sur les mesures anti-crise promises fin octobre à l'Union européenne.

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: Wall Street mise sur la reprise économique

Mis à jour le 02/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La levée graduelle des mesures de restriction l’emporta sur les inquiétudes liées aux tensions.

Titres en action: Molson Coors, Zynga, Facebook

Mis à jour le 02/06/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les vendeurs d'armes à feu flambent à Wall Street

02/06/2020 | AFP

Le nombre de dossiers déposés pour une vérification des antécédents avant l’achat d’une arme à feu a déjà augmenté.