Grèce: vers une meilleure note de crédit?

Publié le 28/10/2011 à 08:44, mis à jour le 16/10/2013 à 19:45

Grèce: vers une meilleure note de crédit?

Publié le 28/10/2011 à 08:44, mis à jour le 16/10/2013 à 19:45

Par AFP

Photo : Bloomberg

L'agence de notation Fitch Ratings a estimé vendredi que la restructuration de la dette grecque actée lors du sommet de Bruxelles pourrait ramener la note du pays de "CCC" actuellement à "B" au mieux, maintenant ainsi profondément le pays en catégorie "spéculative".


"Fitch Ratings déclare qu'une demande de l'UE aux investisseurs privés détenteurs de dette du gouvernement grec pour qu'ils échangent leurs titres contre de nouveaux avec 50% de valeur en moins entraînerait probablement une notation post-défaut dans la catégorie B ou moins, en fonction de la participation du secteur privé", selon un communiqué de l'agence.


"La Grèce aurait encore une dette importante, des perspectives de croissance faibles, et sa volonté pour appliquer des réformes structurelles peut s'affaiblir", juge l'agence.


"Cela pourrait restreindre le potentiel de transformation de l'économie et compromettre la soutenabilité de la dette publique dans le futur", selon le communiqué.


Pour l'agence, en cas d'application du plan européen, le taux de la dette publique grecque monterait au plus haut à 142% du PIB en 2013, contre 165% prévu actuellement pour fin 2011, avant de décliner jusqu'à 120% du PIB en 2020.


Une des raisons pour lesquelles une décote de 50% n'entrainerait pas une baisse d'autant de la dette est notamment que "les créanciers officiels -autres pays de la zone euro, FMI, BCE- détiennent actuellement plus d'un tiers de la dette publique grecque, et ne devraient pas participer à l'échange de dette", selon Fitch.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour le 18/02/2019 | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.