Grèce: le Premier ministre ne flanche pas

Publié le 10/09/2011 à 19:04, mis à jour le 16/10/2013 à 20:02

Grèce: le Premier ministre ne flanche pas

Publié le 10/09/2011 à 19:04, mis à jour le 16/10/2013 à 20:02

Par AFP

Le Premier ministre grec Georges Papandréou s'est engagé samedi à Salonique à tenir sans dévier les engagements de rigueur pour ne pas mettre la Grèce "en danger", défiant quelque 25.000 manifestants anti-austérité.

"Au point où se trouve actuellement l'Eurozone (...), chaque retard, chaque hésitation, toute autre option que celle d'un respect fidèle de nos engagements (...) est dangereux pour le pays et les citoyens", a dit M. Papandréou devant les partenaires sociaux samedi soir, dans une ville quadrillée par 7.000 policiers.

Des échauffourées ont pourtant éclaté dès le commencement des défilés en début de soirée, la police faisant assaut de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, alors que le pays une nouvelle fois au bord de la faillite, est acculé à durcir la rigueur, et accélérer les privatisations pour conjurer la menace d'un lâchage par la zone euro et le Fonds monétaire international.

"A chaque fois que nous avons reculé ou hésité, cela nous a coûté cher", a ajouté le Premier ministre, s'engageant à prendre "toutes les autres mesures nécessaires" en sus de celles déjà prévues pour que le pays "tienne ses engagements budgétaires" de réduction du déficit public.

Dans l'attente d'une reprise la semaine prochaine d'un audit de la représentation tripartie de ses créanciers, dite troïka, conditionnant le versement au pays d'une nouvelle tranche de prêts, il a notamment réitéré l'engagement de son gouvernement à accélérer privatisations et mesures de réduction du secteur public.

"Nous démentirons tous ceux qui parient sur l'échec du pays (...) sur une Grèce loin de l'Euro", a-t-il lancé.

Au chapitre de la relance, il a annoncé "le lancement immédiat des recherches de pétrole et gaz" en mer Ionienne, à l'ouest du pays, et au sud de l'île de Crète (sud).

À la une

Mission accomplie pour Brian Hannasch

Édition du 07 Décembre 2019 | Pierre Théroux

PDG DE L’ANNÉE – GRANDE ENTREPRISE. Brian Hannasch peut dire mission accomplie.

Couche-Tard, un prétendant «sérieux» et «crédible», dit l'australienne Caltex

La société n'a pas eu de réponse de la part de Couche-Tard depuis l'annonce du rejet de l'offre, mardi.

Bourse: Wall Street quasi-stable à la clôture, scrutant le front commercial

09:35 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. « Le chemin a été assez cahoteux cette semaine ».