France: un budget qui demande un effort historique aux contribuables

Publié le 28/09/2012 à 06:51, mis à jour le 28/09/2012 à 06:57

France: un budget qui demande un effort historique aux contribuables

Publié le 28/09/2012 à 06:51, mis à jour le 28/09/2012 à 06:57

Par AFP

Les supporters de François Hollande célébraient sa victoire en mai dernier. Le budget qu'il a présenté vendredi pourrait cepedant déplaire à certains. Photo: Bloomberg

La France va faire en 2013 un «effort inédit» de 36,9G d'euros (46,3G$ CA) pour ramener le déficit public à 3% du PIB, dont plus de 24G d'euros de hausses d'impôts. Elle renonce cependant à revenir au strict équilibre budgétaire en 2017, selon le projet de budget dévoilé vendredi.

Présenté comme «sans précédent» et «historique», ce plan de rigueur adopté en Conseil des ministres comprend pour l'an prochain 20G d'euros de prélèvements nouveaux (10 sur les ménages, 10 sur les entreprises), en sus des 4,4 milliards déjà votés durant l'été, de 10 milliards d'économies sur les dépenses de l'Etat et de 2,5 milliards sur les dépenses d'assurance maladie.

Le projet de loi de finances sera complété lundi par le budget de la Sécurité sociale.

Les riches payeront plus

Dans le détail, l'impôt sur le revenu va augmenter de 3,5G d'euros, en raison de la taxation accrue des revenus du capital, du plafonnement du quotient familial et de la création d'une tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 150000 euros par part.

Selon les simulations de Bercy, cette «réforme fiscale» censée "«établir la progressivité de l'impôt» va augmenter les prélèvements de 4,1 millions de foyers, parmi les plus aisés, et alléger ceux de 8,5 millions d'autres. L'impôt payé en 2013 «sera diminué ou inchangé pour 89% des ménages», assure le ministère de l'Economie.

En outre, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est relevé pour un milliard d'euros et la «contribution exceptionnelle à 75% sur les revenus d'activité supérieurs à un million d'euros» apportera 200 millions.

Un plafonnement, sorte de bouclier fiscal, sera toutefois rétabli pour éviter que le cumul des impôts directs nationaux ne dépasse les trois quarts des revenus d'un contribuable.

Les entreprises y goûtent aussi


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street salue la reprise progressive de l'activité économique

Mis à jour il y a 20 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a solidement grimpé mardi.

Titres en action: Banque Scotia, Roots, Suzuki, Casino...

Mis à jour à 11:47 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Alibaba, Square et Dollarama

Que faire avec les titres d’Alibaba, Square et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.