Cinq banques italiennes décotées par Fitch

Publié le 06/02/2012 à 14:47

Cinq banques italiennes décotées par Fitch

Publié le 06/02/2012 à 14:47

Par AFP

L'agence de notation Fitch a abaissé les notes de cinq banques italiennes: MPS, Banco Popolare, Iccrea Holding, Ubi et Intesa Sanpaolo, a-t-elle annoncé lundi.

Par ailleurs, elle a confirmé la note de A- pour trois autres banques: UniCredit, Banca Popolare di Sondrio et Banco di Desio e della Brianza, précise-t-elle dans son communiqué.

Dans le détail, les notes de MPS et du Banco Popolare ont été dégradées de BBB+ à 'BBB', celles de Iccrea Holding et de Ubi Banca de A- à 'BBB+' et celle de Intesa Sanpaolo de A à A-.

Cette décision est la conséquence de l'abaissement de deux crans à "A-", par Fitch, de la note sur la dette l'Italie fin janvier.

"Étant donné le lien étroit entre le risque de la dette souveraine et celui des banques", l'abaissement de la note de l'Italie a eu pour conséquence celui de ces banques, explique Fitch.

Selon l'agence de notation financière, "avec la prévision d'une réduction du PIB de 1,7% en 2012 et une faible hausse de la croissance de 0,2% en 2013, la situation de l'économie italienne amènera à une probable dégradation ultérieure de la qualité du portefeuille des banques et à une augmentation des pertes sur les crédits, mettant encore plus sous pression la déjà faible rentabilité de la plupart des banques".

Les huit banques ne sont plus placées sous surveillance négative, ajoute Fitch dans son communiqué.

À la une

Le gouvernement libéral appelé à agir rapidement sur différents fronts

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

Plusieurs organisations et groupes de pressions au pays pressent le gouvernement de se mettre au travail.

Pénurie d'infirmières: la CAQ prévoit améliorer les conditions de travail

Le plan de Québec pour embaucher les 4000 infirmières manquantes du système de santé sera présenté jeudi.

Evergrande: l'économie américaine est mieux préparée qu'en 2008

14:21 | AFP

«On est en meilleure position en 2021 pour absorber des chocs» a affirmé mardi le patron de la SEC.