La Californie prépare une révolution verte

Publié le 13/11/2010 à 00:00, mis à jour le 11/11/2010 à 09:30

La Californie prépare une révolution verte

Publié le 13/11/2010 à 00:00, mis à jour le 11/11/2010 à 09:30

photo: Bloomberg

La Californie s'apprête à connaître une période d'effervescence dans le secteur de l'énergie et de l'environnement. Et la nouvelle donne politique de l'État à la suite des élections du 2 novembre pèse dans la balance.

Les démocrates - plus en faveur de la protection de l'environnement - ont renforcé leur contrôle sur l'Assemblée législative et le nouveau gouverneur, Jerry Brown, est aussi un démocrate. Ce dernier succède au célèbre gouverneur républicain Arnold Schwarzenegger. Enfin, lors des élections de mi-mandat, les Californiens ont rejeté la Proposition 23 visant à suspendre le projet de loi 32 (Global Warming Solution Act) jusqu'à ce que le taux de chômage descende sous les 5,5 % (il est actuellement de 12,4 %). Selon ce projet de loi, la Californie devra réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30 % d'ici à 2020 par rapport à leur niveau de 1990. On prévoit, d'ici à 2050, une diminution de 80 %.

" Une victoire des républicains aurait mis le projet de loi 32 sur la glace ", soutient Joel Kurtzman, chercheur principal au Milken Institute, un groupe de réflexion de Santa Monica. Les cibles sont ambitieuses et le seront davantage à l'avenir, si on tient compte de la croissance démographique : la population de l'État pourrait passer de 37 à quelque 60 millions d'habitants d'ici 50 ans, selon le Mineta Transportation Institute, un organisme public de San Jose. Les besoins, tout comme les occasions d'affaires, seront immenses : la Californie devra optimiser la gestion de ses ressources et de sa consommation d'énergie, tout en réduisant ses émissions polluantes.

Cerner les besoins des entreprises

Contrairement au transport public, il n'y aura pas de grands donneurs d'ordres. Si l'État et les villes fixent les normes, c'est au secteur privé de proposer les solutions.

Ainsi, pour réduire ses émissions de GES, la Californie aura besoin de davantage de kilowatts d'énergie verte. De grands noms sont déjà présents dans l'État, comme First Solar, General Electric et Vestas. Mais il faudra plus de panneaux solaires et d'éoliennes.

À la une

À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix

Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires

Des PME de notre classement des 300 nous partagent leurs meilleures stratégies d'adaptation.

Retour vers le futur

Édition du 28 Octobre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. «Je crois que vous n'êtes pas encore prêt pour ce genre de chose... par contre vos gosses vont adorer ça!»

La mise de côté d'une réforme de l'assurance-emploi dérange

La pandémie a dévoilé au grand jour les lacunes de l'assurance-emploi.