Le Canada tire profit de l'ouverture des marchés des capitaux chinois


Édition du 15 Novembre 2014

Le Canada tire profit de l'ouverture des marchés des capitaux chinois


Édition du 15 Novembre 2014

Par Suzanne Dansereau
Directeur du cabinet d'avocats canadien McMillan à Hong Kong, Stephen Wortley estime que les entreprises de deux pays bénéficieront de cette internationalisation : «Si on les paie dans leur devise, les entreprises chinoises seront plus facilement disposées à consentir de meilleures conditions commerciales, voire de meilleurs prix à leur partenaire, fait valoir M. Wortley. Cela diminue leurs risques de monnaie, ainsi que les frais de change». Et si le RMB s'apprécie, cela représente un avantage supplémentaire pour les deux partenaires.

Le choix de Toronto - plutôt que New York - comme centre extraterritorial (offshore) américain est avant tout géopolitique. «Les États-Unis n'ont pas intérêt à faire la promotion du yuan», indique Eric Lemieux, de Finance Montréal. Le Canada est perçu comme une compétence «plus amicale», renchérit Stephen Wortley. Et n'oublions pas que, depuis l'an dernier, le Canada est la deuxième destination étrangère de l'investissement chinois, rappelle Stephen Wortley. «Les relations entre les deux pays ont subi une transformation formidable, à un moment où la Chine accélère ses changements.»

Quant à la liaison boursière Shanghai-Hong Kong, «elle ouvre le robinet des investisseurs boursiers de la Chine continentale» aux entités inscrites à la Bourse de Hong Kong, poursuit-il. À l'heure actuelle, il y a relativement peu d'entreprises canadiennes cotées à la fois à Toronto et à Hong Kong, soit une demi-douzaine ; mais grâce à l'annonce, leur nombre devrait augmenter, estime M. Wortley. Il n'y a pas que les sociétés cotées à Hong Kong qui vont profiter de la liaison boursière : les investisseurs aussi, par l'intermédiaire des fonds d'investissement à Hong Kong.

Pour Sandy Chim, président de la petite société minière canadienne Century Iron Mines (CIM), qui développe plusieurs projets de mine de fer dans la fosse du Labrador en partenariat avec le géant de l'acier chinois Wisco et qui lorgne une inscription à la Bourse de Hong Kong, les deux annonces sont d'excellentes nouvelles.

À la une

Les chefs de parti donnent un dernier coup à la veille du scrutin

Mis à jour à 18:20 | La Presse Canadienne

Plusieurs chefs se sont rendus dans des circonscriptions où se déroulent des luttes serrées à la veille du scrutin.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la relève manufacturière

Édition du 21 Septembre 2022 | Catherine Charron

La question de François-Xavier Tétreault, cofondateur des équipements Ostrya.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.