Le Canada accorde une aide de 229 M$ pour les victimes de la guerre en Syrie

Publié le 10/05/2022 à 13:12

Le Canada accorde une aide de 229 M$ pour les victimes de la guerre en Syrie

Publié le 10/05/2022 à 13:12

Par La Presse Canadienne

Harjit Sajjan, a annoncé cette aide alors que le Canada participe à une conférence internationale, à Bruxelles mardi, sur la recherche d’une solution politique durable au conflit en Syrie. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Le Canada accorde une aide de 229 millions de dollars (M$)  à la Syrie et aux pays voisins qui accueillent des réfugiés de cet État déchiré par la guerre.

Le programme d’aide comprend 169 M$ en aide humanitaire, pour la nourriture, l’eau potable et les services d’hygiène et de santé, ainsi qu’un soutien aux femmes confrontées à la violence sexuelle et domestique.

Le ministre du Développement international, Harjit Sajjan, a annoncé cette aide alors que le Canada participe à une conférence internationale, à Bruxelles mardi, sur la recherche d’une solution politique durable au conflit en Syrie.

Le conflit, qui dure depuis plus de 10 ans, fait suite à une violente répression, par le régime de Bachar Al-Assad, des manifestations prodémocratie en 2011, qui a dégénéré en guerre civile dans ce pays.

Le programme d’aide canadien offrira également un soutien au Liban, à la Jordanie et à l’Irak, où de nombreux réfugiés syriens ont fui le régime du président Al-Assad, soutenu par Moscou.

Une partie de l’aide canadienne permettra aussi d’acheter des céréales pour la région, qui dépend généralement du blé ukrainien comme source alimentaire de base. Mais le conflit en Ukraine et le blocage de ses ports par les troupes russes ont mis en péril l’approvisionnement en blé.

L’Ukraine soutient aussi que les militaires russes pillent ses entrepôts de céréales, tandis que les hommes qui auraient autrement semé puis récolté cette année combattent actuellement les Russes au front. L’Ukraine est également un important exportateur d’huile de tournesol, une denrée qui est aussi importée par les pays du Moyen-Orient.

L’aide canadienne doit être acheminée par l’intermédiaire des Nations unies et des agences internationales, notamment la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge, et non par le régime Assad, a déclaré un porte-parole du ministre Sajjan.

Le Canada a affecté 60 M$ spécifiquement à l’aide au développement dans la région, en mettant l’accent sur « le renforcement du pouvoir des femmes et des filles » et la promotion de l’égalité des genres, ainsi que des services sociaux pour les femmes.

« Alors que nous entrons dans une nouvelle année de conflit en Syrie, des millions de personnes ont encore besoin d’une aide urgente, a indiqué le ministre Sajjan dans un communiqué. Qu’il s’agisse de fournir de l’eau potable et des aliments nourrissants ou de soutenir la santé et les droits sexuels et reproductifs, le Canada sera là pour les personnes qui ont été touchées par ce conflit. Nous devons travailler pour mettre fin à cette terrible catastrophe humanitaire. »

La guerre civile en Syrie a fait plus de 350 000 morts, dont plus de 27 000 enfants, selon les Nations unies. Mais l’Observatoire syrien des droits de l’homme, un groupe de surveillance basé au Royaume-Uni, estime que le nombre réel de morts dépasse 600 000. Il affirme aussi que des milliers sont morts de la torture dans les prisons gouvernementales.

Le régime Assad est soutenu par le président russe Vladimir Poutine, qui a fourni au président syrien l’aide militaire russe, notamment en bombardant les zones tenues par l’opposition.

Le dirigeant syrien est d’ailleurs l’un des rares à avoir exprimé son soutien à l’invasion de l’Ukraine par le président Poutine.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession

Mis à jour le 29/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 150 points.

À surveiller: Couche-Tard, Air Canada, et Gildan

Que faire avec les titres d’Alimentation Couche-Tard, Air Canada et Vêtements de sport Gildan?

Les mythes de la table d’imposition

29/06/2022 | Thomas Gaudet

BLOGUE INVITÉ. Non, votre voisin n’est pas la référence en matière fiscale.