La concurrence chinoise perce dans les produits et services de haute qualité


Édition du 06 Décembre 2014

La concurrence chinoise perce dans les produits et services de haute qualité


Édition du 06 Décembre 2014

Par François Normand
Télécommunications

À l'heure actuelle, la réglementation canadienne rend très difficile l'entrée de nouveaux fournisseurs de services dans le marché des télécommunications pour venir concurrencer les Bell, Telus, Rogers et Vidéotron de ce monde.

Malgré tout, les Chinois ont commencé, lentement mais sûrement, à percer ce marché, fait remarquer Martin Cauchon, avocat chez DS Welch Bussières. «Ils s'en viennent, comme en témoigne la présence accrue de Huawei au Canada.»

Le 1er novembre, la multinationale chinoise qui fournit des solutions en technologie de l'information et en communication aux entreprises a annoncé que d'ici cinq ans, elle investirait 500 M $ en Ontario en exploitation et en R-D.

China Telecom est aussi bien implantée au Canada depuis 2011. Le premier opérateur fixe et troisième opérateur mobile de Chine offre désormais des services aux entreprises d'ici pour leur permettre de développer leurs communications d'affaires entre le Canada et la Chine.

China Mobile, l'opérateur mobile le plus important de Chine, offre depuis 2011 une application aux entreprises canadiennes, qui permet à leurs appels d'être identifiés comme chinois au lieu de canadiens lorsqu'elles téléphonent en Chine. Une caractéristique à considérer quand on sait que la Chine bloque parfois certaines télécommunications en provenance de l'étranger.

À la une

Déconstruire les vieux mythes

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Les objectifs d’Equinor, BP et Shell «incompatibles» avec l’accord de Paris

13:30 | AFP

Les scénarios parviennent pas à limiter le réchauffement et dépasseraient largement la limite de 1,5 °C.

Stations de ravitaillement d’hydrogène: la Québécoise Charbone conclut une entente

Charbone a donné en juin le premier coup de pelle de la construction de son usine d’hydrogène vert à Sorel-Tracy.