La Chine s'est réveillée, le monde tremble...

Publié le 12/12/2014 à 22:39

La Chine s'est réveillée, le monde tremble...

Publié le 12/12/2014 à 22:39

Par François Normand
On parle souvent de l'émergence de la Chine, mais il faudrait plutôt parler de sa renaissance, soulignent les historiens. Car l'Empire du Milieu reprend en fait sa place au sommet de la hiérarchie des États dans le monde.

On l'oublie trop souvent, mais la Chine était la première puissance économique à la fin du 18e siècle.

C'est la révolution industrielle et la montée en puissance des pays occidentaux - Royaume-Uni, France, Allemagne, États-Unis - qui ont déclassé la Chine, sans parler de l'occupation d'une partie de son territoire par les grandes puissances occidentales.

Il va sans dire que la puissance retrouvée de la Chine a déjà commencé et continuera de chambarder l'ordre économique, financier et politique dans le monde, mis en place par les Américains à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Le poids de la Chine fera en sorte que les soubresauts de son économie auront un impact de plus en plus important sur le Canada, qui exporte surtout des denrées et des ressources naturelles en Chine - notre deuxième partenaire économique après les États-Unis.

Un ralentissement ou une récession réduiront par exemple le prix des matières premières, ce qui aura un impact important sur les bénéfices des entreprises de ce secteur au Canada.

Des investisseurs institutionnels - comme la Caisse de dépôt et placement du Québec - tiennent d'ailleurs compte de ce risque dans leur stratégie de gestion de portefeuille dans le secteur des ressources naturelles au Canada.

Préparez-vous à utiliser le yuan chinois

À la une

Après Anglade, St-Pierre Plamondon plaide à son tour pour le vote stratégique

Il y a 22 minutes | La Presse Canadienne

«Est-ce qu’on devrait donner des pouvoirs absolus à François Legault ou est-ce qu’on veut des oppositions fortes?»

GES: les secteurs «gourmands» devront faire l'effort, dit Legault

Il y a 14 minutes | La Presse Canadienne

«Je veux qu’on aille plus vite» dans la réduction des émissions de GES industrielles, a-t-il dit en journée dimanche.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.