La Chine, nouvel Eldorado de la fourrure canadienne

Publié le 20/11/2010 à 00:00, mis à jour le 22/11/2010 à 13:13

La Chine, nouvel Eldorado de la fourrure canadienne

Publié le 20/11/2010 à 00:00, mis à jour le 22/11/2010 à 13:13

Un marché de 1,3 milliard de consommateurs, dont 175 millions de clients potentiels pour les produits de luxe. La Chine est l'Eldorado émergent du luxe mondial. L'industrie canadienne de la fourrure part à sa conquête, rejoignant des précurseurs comme Dior, Channel et Louis Vuitton.

Après avoir mis en marché les collections canadiennes aux États-Unis et en Russie, le Conseil canadien de la fourrure (CCF) a basé son offensive en terre chinoise sur un constat fort simple : les " nouveaux riches " chinois se méfient des produits fabriqués chez eux.

" Si on offre un produit importé, on a une importante valeur ajoutée. Si on garantit aux clientes qu'elles ne vont pas se retrouver avec trois autres personnes portant la même fourrure lors d'un cocktail, c'est encore mieux ", souligne Teresa Eloy, conseillère en communications-marketing, chargée par le CCF du branding de la fourrure canadienne et du développement des exportations dans les marchés émergents.

Sous l'étiquette Beautifully Canadian, une dizaine de designers canadiens vendent présentement leurs manteaux de fourrure chez White Collar, une chaîne comptant 50 boutiques haut de gamme en Chine.

Les Chinois sont prêts à payer plus

Le marché chinois du luxe explose. En témoignent les prix : un manteau de fourrure dont le prix de gros est de 5 000 $ au Canada coûtera en Chine environ 25 000 $, y compris les taxes douanières d'environ 30 %. " Nous prenons le contrepied de l'industrie chinoise qui n'est basée que sur le volume. Nos produits coûtent cher, mais nous ne faisons que de petites quantités ", explique Mme Eloy.

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Forcez l'adoption d'une politique de télétravail, exige un groupe

Selon Télétravail Québec, il faut obliger l'adoption d'une politique pour en clarifier les règles.