Chine: les expats coûteront plus cher

Publié le 02/06/2011 à 08:55, mis à jour le 03/06/2011 à 12:18

Chine: les expats coûteront plus cher

Publié le 02/06/2011 à 08:55, mis à jour le 03/06/2011 à 12:18

Par François Normand

Photo : Bloomberg

Les entreprises étrangères en Chine feront face à de nouvelles hausses de leurs coûts.

À compter du 1er juillet, une nouvelle loi chinoise sur l’assurance sociale s’appliquera aux employés expatriés – les «expats», comme on dit couramment – qui travaillent habituellement en Chine quelques années.

Ainsi, les entreprises en Chine – de nationalité chinoise ou étrangère - employant des expats pourraient payer jusqu’à 4 324,56 yuans par mois (651 $CA) par employé en charge sociale.

Les fonds accumulés par le gouvernement serviront à financer entre autres des assurances médicaments et des régimes de retraites en Chine.

Cette nouvelle politique survient alors que les entreprises en Chine font face à d’autres hausses de coûts.

Au quatre coins du pays, les salaires augmentent très vite – près de 10% en moyenne par année. Juste à Shanghai, on parle d’une hausse de 12% pour l’ensemble de 2011.

Ce bond des salaires est d’ailleurs encouragé par le gouvernement central. Beijing veut augmenter le pouvoir d’achat des Chinois, et ce, pour que la Chine développe un marché de consommation intérieur et soit moins dépendante des exportations.

Enfin, les entreprises manufacturières en Chine – comme du reste, ailleurs dans le monde - font aussi face à d’importantes hausses du prix des matières premières.

L’appréciation du yuan chinois rend aussi moins compétitives les exportations chinoises dans le monde. Ce qui incite d’ailleurs de plus en plus de sociétés à vendre leurs produits en Chine.

À suivre dans cette section

À la une

Marques empathiques ou rebelles avec une cause?

BLOGUE INVITÉ. Votre positionnement peut faire toute la différence pour votre entreprise.

Appui des actionnaires d'Alstom au rachat de Bombardier Transport

11:02 | AFP

Kim Thomassin de la CDPQ et Serge Godin de CGI deviendront des administrateurs d'Alstom.

À surveiller: Cogeco, Goodfood, Suncor

Que faire avec les titres de Cogeco, Goodfood et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.