Du cuivre recyclé du Québec en Chine

Publié le 27/10/2011 à 10:57, mis à jour le 28/10/2011 à 15:19

Du cuivre recyclé du Québec en Chine

Publié le 27/10/2011 à 10:57, mis à jour le 28/10/2011 à 15:19

Par François Normand

[Photo : Bloomberg]

Le groupe WSX (World Supply Xchange) exportera du cuivre recyclé du Québec en Chine.

WSX est une entreprise canadienne, présente à Los Angeles, et qui est aussi incorporée en Chine. Elle est spécialisée dans l’approvisionnement en produits, tout en touchant à la distribution et au franchisage.

En Chine, où elle compte six employés, WSX a des bureaux à Pékin, Ningbo et Shenzhen – elle a quatre employés au Québec.

Le mois dernier, la PME fondée en 2009 a signé un contrat d’approvisionnement avec T-Grand International, une entreprise chinoise de Tianjin (près de Pékin) qui transforme et recycle des matières premières.

Le contrat d’une valeur de 10 millions de dollars porte sur l’exportation de 100 conteneurs de câbles recyclés du Québec, provenant de l’industrie des télécommunications.

Selon WSX, le contrat d’approvisionnement pourrait s’étaler sur plusieurs années, et inclure d’autres ressources comme l’aluminium et certains matériaux plastiques.

L’entente pourrait même intégrer davantage les deux partenaires. «Elle se veut le prélude à la création d’une coentreprise», affirme dans un communiqué Stéphane Boivin, cofondateur de WSX, avec Isabelle Pilon.

Les deux entrepreneurs ont eu des contacts fréquents avec les représentants de T-Grand International avant de conclure ce contrat. Ils sont allés en Chine et les dirigeants de l’entreprise chinoise sont venus à Montréal.

L’entente s’est concrétisée lors de la dernière mission commerciale du premier ministre Jean Charest en Chine, fin août-début septembre.

WSX refuse de divulguer son chiffre d’affaires, se limitant à indiquer que ce contrat multipliera ses revenus annuels «par plus de 10». Elle compte parmi ses clients des entreprises comme Club Piscine.

Même si la Chine a besoin de beaucoup de matières premières et de cuivre, WSX n’évolue pas dans un environnement sans risque. Le ralentissement économique en Chine y baffecte la demande locale de cuivre.

Certaines usines de raffinage de cuivre ont même stoppé leur production ces dernières semaines, comme le rapportait le Globe and Mail, le 24 octobre dernier. Ce qui risque du coup d’affecter la demande pour des importations de cuivre.

Au niveau mondial, le prix du cuivre recul de façon marqué depuis le mois d’août et les inventaires demeurent élevés, selon l’agence Bloomberg.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

À la une

La Fed veut garder «ses options ouvertes» sur l'évolution des taux

21/08/2019 | AFP

La Fed estime que la faible croissance mondiale et les tensions commerciales risquaient de ralentir l'économie des É-U.

Trump attaque la Fed mais affirme ne pas «exiger» des baisses de taux

21/08/2019 | AFP

Donald Trump a de nouveau vigoureusement attaqué la Banque centrale américaine mercredi.

À la une: Shawinigan, la grande conversion

Édition du 24 Août 2019 | Les Affaires

En dix ans, Shawinigan a accompli une véritable mutation économique. Un miracle opéré par le maire.