Pire déclin des ventes depuis 2009 aux États-Unis en décembre

Publié le 14/02/2019 à 10:35

Pire déclin des ventes depuis 2009 aux États-Unis en décembre

Publié le 14/02/2019 à 10:35

Par AFP
Une dame fait un achat en ligne sur son ordinateur portable.

(Photo: 123RF)

Les ventes de détail aux États-Unis ont enregistré leur plus forte chute mensuelle depuis dix ans avec un repli de 1,2 % en décembre comparé à novembre, notamment à cause du « shutdown », a indiqué jeudi le département du Commerce.


En données corrigées des variations saisonnières, l’indice des ventes des détaillants et restaurants s’est établi à 505,8 milliards de dollars, soit 1,2 % de moins qu’en novembre, mais supérieur de 2,3 % à ce qu’il était un an plus tôt. C’est la plus forte chute mensuelle depuis septembre 2009.


Ces chiffres ont déçu les analystes, qui espéraient en décembre un léger progrès de 0,2 % pour cet indicateur qui reflète en partie l’allant de la consommation aux États-Unis.


Ce recul inattendu s’explique notamment par l’impact du « shutdown » lorsque, à partir du 22 décembre et pour plus d’un mois, des centaines de milliers de fonctionnaires ont été mis au chômage forcé à cause d’un bras de fer budgétaire entre la Maison-Blanche et les démocrates au Congrès. Durant cette période qui était sans doute anticipée par les employés de l’État fédéral, les fonctionnaires n’ont pas été payés.


Certes, la chute des prix de l’essence, avec un repli de 5,1 % des ventes des stations-service, explique également cette mauvaise performance. Sans les ventes d’essences, l’indice des ventes au détail réduit sa chute à -0,9 %.


Mais, hormis les ventes automobiles qui se sont bien comportées (+1 %), tous les autres secteurs sont en baisse, avec en tête les ventes d’articles de loisirs (-4,9 %). Les ventes d’ameublement (-1,3 %), d’habillement (-0,7 %), d’alimentation (-0,2 %) sont toutes dans le rouge, même les dépenses de santé (-2 %).


Rare occurrence, les ventes des distributeurs en ligne aussi ont reculé (-3,9 %), leur plus fort recul depuis 11 ans.


Les ventes au détail donnent une première idée de l’évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance américaine, mais les Américains dépensent davantage dans les services.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Déficit commercial américain record en 2018

Mis à jour le 06/03/2019 | AFP

Le déficit commercial atteint même 891,3 milliards (+10,4 %), un record absolu.

Les jumelages linguistiques pour commerçants s'étendent aux banlieues

01/03/2019 | Martin Jolicoeur

Les villes de Laval, Longueuil et Brossard feront dorénavant partie du territoire visé par l'offensive linguistique.

À la une

L'accès à la propriété: la cadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.