Nouvelles ententes Canada-Brésil

Publié le 08/08/2011 à 15:29, mis à jour le 12/08/2011 à 13:35

Nouvelles ententes Canada-Brésil

Publié le 08/08/2011 à 15:29, mis à jour le 12/08/2011 à 13:35

Par Aude Marie Marcoux

Le Canada a conclu lundi diverses ententes commerciales avec le Brésil, première étape de la tournée sud-américaine du premier ministre Stephen Harper.


Le premier ministre Stephen Harper et la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, ont notamment annoncé la signature d’une entente bilatérale portant sur le transport aérien, de même que d’un accord sur la sécurité sociale.


Les dirigeants se sont aussi engagés à renforcer leur collaboration dans des domaines d’intérêt commun tels que la coopération olympique et l’efficacité de l’aide internationale en matière de développement.


«Le Brésil est un acteur économique majeur sur la scène mondiale et un marché prioritaire clé pour le Canada», a fait valoir par communiqué le premier ministre canadien. «Ces ententes seront utiles aux deux pays puisqu’elles favoriseront dans les deux sens la circulation des gens, des produits et des services, rehaussant ainsi notre compétitivité et consolidant notre partenariat dans les principaux secteurs d’intérêt commun.»


Visant à offrir un plus vaste choix de transporteurs aériens et de destinations, ainsi que des prix plus bas, cette entente portant sur le transport aérien devrait être avantageuse pour les voyageurs et les entreprises du Canada de divers secteurs, notamment le tourisme.


Cet accord de type «ciel ouvert» conclu entre le Canada et le Brésil est bien accueilli par le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA), dont les membres cherchent à élargir leurs services dans des marchés en croissance comme le Brésil.


«Nous sommes très heureux de l'annonce faite aujourd'hui, qui procurera aux sociétés aériennes des deux pays les droits légaux d'exploiter des services aériens réguliers le plus souvent qu'elles le désireront», a commenté George Petsikas, président du CNLA. «Cela favorisera des possibilités accrues de tourisme bidirectionnel, de voyages d'affaires et d'échanges d'étudiants. Cette annonce vient à point, compte tenu de la tenue au Brésil de la Coupe du monde de 2014 et des Jeux olympiques d'été de 2016.»


Les deux pays ont convenu de rendre immédiatement accessibles les droits d’exploitation des services aériens aux transporteurs en attendant la ratification officielle de l’entente.


Pour sa part, l’accord de sécurité sociale entre le Canada et le Brésil vise à permettre la coordination des prestations de retraite des deux pays.


Par ailleurs, comme le Brésil accueillera la Coupe mondiale de la FIFA en 2014 et les Jeux olympiques et paralympiques de 2016, la signature du Protocole d’entente sur la coopération olympique entend favoriser le partage de l’expérience acquise par le Canada dans l’organisation d’événements comme les Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Ce protocole d’entente vise à intensifier l’investissement bilatéral et la coopération, particulièrement en matière d’infrastructure, de sûreté et de sécurité.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les brèves de la semaine

Édition du 09 Septembre 2017 | Les Affaires

Le Brésil est officiellement sorti le 1er septembre d’une récession historique, avec une progression du PIB ...

Brésil : une canadienne obtient les permis pour débuter la construction de sa mine

01/09/2017 | Les Affaires PRO

Dans un communiqué, la société Anfield Gold Corporation de Vancouver annonce qu'elle a reçu ...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.