Le programme américain d'infrastructures de 1000 G$US adopté

Publié le 10/08/2021 à 13:34

Le programme américain d'infrastructures de 1000 G$US adopté

Publié le 10/08/2021 à 13:34

Par La Presse Canadienne

Le Congrès américain, à Washington (Photo: Getty Images)

Après des semaines de tergiversations, le Sénat des États-Unis a adopté mardi un programme bipartisan d’infrastructures de 1 000 milliards $ US, quand les efforts combinés d’une rare coalition de démocrates et de républicains ont réussi à convaincre les sceptiques de donner le feu vert à l’une des composantes essentielles de l’agenda du président Joe Biden.

Le vote, à 69 contre 39, donne un élan à cette première phase du programme «Build Back Better» de M. Biden, qui sera maintenant confié à la Chambre des représentants.

Plusieurs législateurs ont démontré qu’ils sont capables de mettre les querelles partisanes de côté si cela leur permet de dépenser des milliards de dollars dans leur État pour reconstruire les routes, les conduites d’eau, la large bande et les autres services publics essentiels à la vie de tous les jours.

Ultimement, 19 républicains se sont joints aux démocrates pour adopter le programme d’infrastructures.

 

Un budget de 3 500 G$US

Le Sénat s’attaquera maintenant au budget démocrate de 3 500 milliards $ US dont les détails ont été dévoilés lundi. Les débats à ce sujet devraient durer au moins jusqu’à l’automne.

Si certains sénateurs libéraux estiment que le programme d’infrastructures ne va pas encore assez loin et que des sénateurs conservateurs le jugent trop dispendieux, la coalition de sénateurs plus au centre a tenu le coup, même face aux attaques répétées de l’ancien président Donald Trump, dont certaines ont été lancées quelques minutes avant le vote de mardi.

«Le programme n’est pas parfait», a admis la sénatrice républicaine de l’Alaska, Lisa Murkowski. Mais ultimement, a-t-elle ajouté, «c’est préférable d’obtenir un peu de ce que veulent nos électeurs que rien du tout».

Le programme prévoit au cours des cinq prochaines années de nouvelles dépenses de 550 millions $ US, en plus de celles déjà autorisées, pour des travaux publics qui rejoindront pratiquement les quatre coins du pays — ce que M. Biden a comparé à la construction du chemin de fer transcontinental ou au développement du réseau d’autoroutes.

Des fonds sont prévus pour reconstruire des ponts et des routes, pour protéger les côtes des changements climatiques, pour défendre les services publics face aux cyberattaques et pour moderniser le réseau électrique. Le transport en commun sera rehaussé, tout comme les aéroports et le transport ferroviaire. La plupart des conduites d’eau potable en plomb du pays devraient être remplacées.

 

Développement du réseau Internet

La loi consacrera 65 milliards $ US au développement de la large bande. La sénatrice républicaine du Maine, Susan Collins, a expliqué que la pandémie a démontré qu’un tel service «n’est plus un luxe, c’est une nécessité». L’argent devrait permettre aux États de développer leur large bande et de la rendre plus accessible.

Contrairement au budget de 3 500 milliards $ US qui sera payé avec une hausse des impôts aux entreprises et aux fortunés, le programme bipartisan sera financé en redirigeant des fonds pris ailleurs, notamment des mesures d’aide pour la COVID-19.

 

Sur le même sujet

Les États-Unis annoncent un boycott diplomatique des JO de Pékin

15:49 | AFP

Avec ce boycott, aucun représentant du gouvernement des États-Unis n’assistera aux Jeux olympiques ou paralympiques.

Bourse: Wall Street, le Dow Jones rebondit et efface les pertes de la semaine passée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse.

À la une

Montréal, bientôt la capitale mondiale des taxis aériens?

C'est le «rêve ambitieux» que chérit le président de CAE, Marc Parent.

Bourse: Wall Street, le Dow Jones rebondit et efface les pertes de la semaine passée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

09:47 | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.