Freeland de retour à Washington pour faire débloquer l'ACEUM

Publié le 27/11/2019 à 15:22

Freeland de retour à Washington pour faire débloquer l'ACEUM

Publié le 27/11/2019 à 15:22

Par La Presse Canadienne
Chrystia Freeland

Chrystia Freeland(Photo: Getty Images)

La vice-première ministre canadienne, Chrystia Freeland, est de retour à Washington mercredi pour de nouvelles négociations commerciales nord-américaines, à l'approche d'un autre échéancier.

Des représentants des trois pays signataires de l'entente conclue il y a un an discutent afin d'accélérer la ratification du nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) avant le long congé de l'Action de grâces aux États-Unis.

Le Bureau du Conseil privé a annoncé dans un communiqué que Mme Freeland rencontrerait mercredi Robert Lighthizer, représentant américain au Commerce, et Jesus Seade, sous-secrétaire du Mexique pour l'Amérique du Nord.

La vice-première ministre Freeland, qui est demeurée responsable de la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), avait amorcé la journée mercredi dans la région d'Ottawa par la réunion hebdomadaire du cabinet fédéral. Des représentants du gouvernement canadien, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, ont déclaré que l'ambassadrice par intérim du Canada, Kirsten Hillman, et le négociateur en chef en matière de libre-échange, Steve Verheul, avaient déjà participé plus tôt dans la journée aux discussions tripartites. Des responsables ont aussi déclaré que Mme Freeland avait parlé au téléphone avec M. Lighthizer mardi et mercredi.

Le Mexique est le seul pays à avoir ratifié l'accord signé le 30 novembre 2018 ; le gouvernement de Justin Trudeau attend un geste du Congrès américain avant de soumettre l'entente au Parlement. Plusieurs observateurs croyaient que la fête de l'Action de grâces aux États-Unis représentait la dernière occasion raisonnable pour les élus américains de poser ce geste, le Congrès est très occupé autrement avec la procédure de destitution du président Donald Trump, et le début de la campagne présidentielle de 2020 est imminent.

Les démocrates contrôlent la Chambre des représentants et négocient depuis plusieurs mois avec M. Lighthizer, l'homme de confiance du président Trump dans ce dossier, afin de renforcer plusieurs dispositions de l'accord, notamment l'amélioration des normes du travail au Mexique, pour éviter l'exode de bons emplois américains.

La démocrate Nancy Pelosi, présidente de la Chambre, qui contrôle donc le dépôt des projets de loi, a déclaré plus tôt cette semaine qu'elle et M. Lighthizer « étaient à portée d'un accord sensiblement amélioré pour les travailleurs américains ». Mais elle a ajouté qu'elle souhaitait que M. Lighthizer consigne le tout par écrit « pour un examen final ».

Le président Trump et son conseiller économique principal, Peter Navarro, ont été très sévères à l'endroit de Mme Pelosi et des démocrates, qui auraient selon eux freiné la progression de l'ACEUM en se concentrant sur le processus de destitution.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street avance, Apple et Microsoft en forme

Mis à jour à 17:38 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La hausse du secteur technologique et de plusieurs de ses grands noms a soutenu Wall Street.

Titres en action: Ferrari, Bausch Health (Valeant), HSBC, Suzuki

Mis à jour à 10:51 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les centres de congrès veulent profiter des nouvelles règles

Depuis lundi, Québec permet aux centres de congrès d’accueillir un maximum de 250 personnes sous leur toit.