États-Unis: le plan emploi doit être payé par les riches

Publié le 05/10/2011 à 13:34

États-Unis: le plan emploi doit être payé par les riches

Publié le 05/10/2011 à 13:34

Par AFP

Les 447 milliards de dollars du plan emploi de Barack Obama doivent être financés en taxant les riches, ont affirmé mercredi les démocrates du Sénat américain, qui souhaitent aller au-delà de ce que demande le président sur la taxation des ménages aisés.

"Les démocrates ont écouté les Américains et ils ont été très, très clairs: les Américains pensent qu'il est temps pour les millionnaires et les milliardaires de payer leur juste part pour aider ce pays à prospérer", a déclaré le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, mercredi devant la chambre haute.

M. Reid a précisé plus tard lors d'une conférence de presse qu'il proposait une taxe de 5% pour les Américains gagnant plus d'un million de dollars par an.

Interrogé sur les probables objections républicaines à ce nouveau plan de financement, M. Reid a répondu que l'opinion publique était d'accord sur le fait de faire payer davantage les Américains les plus riches. Les républicains "vont devoir écouter leurs électeurs", a dit M. Reid.

"C'est un changement par rapport à la proposition initiale. Mais nous avons consulté la Maison-Blanche sur (la taxe proposée par les démocrates) et ils sont d'accord", a assuré mercredi le sénateur démocrate Chuck Schumer.

Dans son plan emploi présenté début septembre, M. Obama a proposé un financement fondé sur des hausses d'impôts à partir de 2013, notamment l'élimination des niches fiscales pour les compagnies pétrolières et gazières, les propriétaires d'avions d'affaires, ainsi que la taxation des foyers dont les revenus annuels dépassent 250.000 dollars.

M. Obama parcourt le pays depuis plusieurs jours pour convaincre l'opinion publique du bien fondé de son plan, à 13 mois des élections de novembre 2012.

Au Sénat, les démocrates espèrent s'attaquer à l'examen du texte dans les prochains jours.

Mais le chef de la minorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, a souligné mercredi que les démocrates n'avaient pas les 60 voix sur 100 nécessaires à la chambre haute pour l'adoption du plan.

"Il est temps pour le président de mettre fin à cette parodie. Cessez de faire campagne pour un projet de loi écrit de telle façon qu'il ne pourra pas être adopté", a-t-il déclaré au Sénat.

Le plan de M. Obama prévoit des investissements dans les infrastructures et des réductions d'impôts pour la classe moyenne et les PME. Le président et les démocrates assurent que ces mesures permettront de créer 1,9 million d'emplois et de faire baisser le taux officiel de chômage de 9,1 à 8,1%.

A la Chambre des représentants, les élus républicains majoritaires ont rejeté le plan du président qu'ils ont déclaré "mort", notamment en raison de son mode de financement axé sur la fiscalité. Ils envisagent d'en adopter certaines parties seulement.

À suivre dans cette section

L'ACEUM ratifié aux États-Unis
Mis à jour le 16/01/2020 | AFP

image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: le Dow perd 1031 points à la fermeture

Mis à jour à 16:55 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs s’inquiètent d’un ralentissement économique mondial lié au virus Covid-19.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

06:52 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses mondiales cèdent à la panique lundi face au coronavirus.

Titres en action: Cronos Group, Banque Royale, HSBC, PepsiCo...

06:52 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.