Buy american: des inquiétudes


Édition du 14 Février 2015

La reprise américaine n'affaiblit pas le protectionnisme aux États-Unis. Un nombre grandissant d'États ont adopté ou sont en voie d'adopter des mesures inspirées du Buy American pour protéger leurs industries locales et stimuler l'emploi dans les projets d'infrastructures. «Il ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Géorgie: l'impact sur les entreprises canadiennes

05/01/2021 | François Normand

Le résultat de l'élection en Géorgie déterminera si l'administration Biden pourra déployer son programme économique.

Et si Trudeau proposait à Biden un Buy North American?

13/11/2020 | François Normand

ANALYSE - Une politique d'achat local nord-américaine est possible, mais il y a des avantages et des inconvénients.

À la une

Bourse: New York et Toronto repartent en baisse

Mis à jour à 17:07 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. C’est la troisième séance de pertes de la semaine pour les quatre principaux indices.

Titres en action: American Airlines, Nestlé, Renault, Credit Suisse

Mis à jour à 08:07 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Port de Montréal: les employeurs maritimes modifient les horaires des débardeurs

Mis à jour à 17:04 | La Presse Canadienne

L’AEM fait valoir que le travail doit se faire, qu’il s’agisse de déplacer des conteneurs ou de décharger des navires.