Acquisitions minières : le Canada domine

Publié le 01/09/2011 à 17:23, mis à jour le 16/10/2013 à 22:07

Acquisitions minières : le Canada domine

Publié le 01/09/2011 à 17:23, mis à jour le 16/10/2013 à 22:07

Le Canada domine le secteur mondial des mines et métaux en tant que plus grand acquéreur, avec 196 transactions conclues au cours du premier semestre, selon Ernst & Young.

En deuxième place, l'Australie, avec 83 transactions.

Le Canada a d’autant plus renforcé sa présence mondiale dans le secteur entre janvier et juin 2011, alors que le pays s’est avéré la principale destination des acquisitions (129 transactions), suivi de l’Australie où il s’est conclu 72 transactions.

La valeur des transactions dans le secteur des mines et métaux double au premier semestre de 2011, comparativement à la même période de 2010.

«Malgré le recul de 573 transactions au premier semestre de 2010 à 511 pour la période correspondante de 2011, la valeur totale des transactions minières de janvier à juin a plus que doublé pour passer de 47,9 G$ US à 96,3 G$ US», spécifie Zahid Fazal, associé d'Ernst & Young et leader du secteur des mines pour le Québec.

Selon Ernst & Young, la dette moyenne des sociétés minières particulièrement peu élevée alors que les flux de trésorerie et la rentabilité n'ont jamais été aussi élevés, en plus de l'augmentation de la demande en ressources naturelles dans les marchés émergents, sont des facteurs qui contribuent à la hausse du nombre de transactions.

«Le nombre de premiers appels publics à l'épargne (PAPE) du secteur des mines et métaux augmente parce que le pipeline de PAPE demeure solide face à l'incertitude économique, à la volatilité du marché boursier et aux difficultés d'évaluation qui entraînent des retards dans les inscriptions à la cote», ajoute M. Fazal. «Nous nous attendons à voir un nombre important de PAPE dans le secteur des mines et métaux au cours du deuxième semestre de 2011 et au-delà».

Le nombre de PAPE dans le secteur des mines et métaux à l'échelle mondiale a augmenté de 30 % pour atteindre 73 au premier semestre de 2011 par rapport à 56 pour la période correspondante de 2010, indique le cabinet.

Ainsi, «le produit total des PAPE s'est accru de 107 % pour s'établir à 13,0 G$ US par rapport à 6,3 G$ US, dominé par l'inscription en bourse pour 10 G$ US de Glencore», selon Ernst & Young. «De solides flux de trésorerie et la forte demande de rendement de la part des actionnaires ont aussi entraîné un rachat d'actions de plus de 17 G$ US», ajoute le cabinet.

Zahid Fazal ajoute que même si les transactions sont plus fortes que celles de l'an dernier, «leurs niveaux sont restés en deçà des attentes du secteur».

 

 

 

À la une

Mine: le Québec au 5e rang mondial, mais pour combien de temps?

Il y a 56 minutes | Josée Méthot

EXPERTE INVITÉ. Le Québec est un leader en termes d'attractivité. Toutefois, un projet de loi pourrait le déclasser.

Les actionnaires de Nuvei approuvent le rachat de la société pour 6,3G$US

Mis à jour à 15:42 | La Presse Canadienne

Ils ont voté pour un plan de privatisation et de rachat par une société américaine de capital-investissement.

Les aliments auront un poids plus grand dans le calcul de l’inflation

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

La part du panier alimentaire est celle qui a le plus augmenté parmi les principales composantes.