« Sans transport public efficace nos entreprises vont étouffer » - Ron Diridon

Publié le 04/11/2010 à 09:25, mis à jour le 04/11/2010 à 14:51

« Sans transport public efficace nos entreprises vont étouffer » - Ron Diridon

Publié le 04/11/2010 à 09:25, mis à jour le 04/11/2010 à 14:51

Par François Normand

Photo : François Normand

Entretien avec Ron Diridon , le directeur exécutif du Mineta Transportation Institute, un organisme public établi à San Jose qui fait des recherches et proposes des idées pour améliorer le transport en commun en Californie.

 

Les Affaires – Où est la plus grande concentration de transport public aux États-Unis ?

Don Diridon – Le plus important système de transport public est probablement dans la région de New York, Boston, Chicago et San Francisco. Et il y a une renaissance dans plusieurs villes comme Atlanta, Saint-Louis, San Jose, Los Angeles, San Diego, Portland et Seattle. Mais ce ne sont pas encore des systèmes matures. En Californie, nous devons le faire rapidement car notre industrie étouffera bientôt en raison du trafic.

 

LA – Dans quelle région retrouve-t-on le plus important projet de transport public ?

R.D. – Le projet le plus important est probablement ici, en Californie. Il s’agit du train à grande vitesse. On parle d’un projet de 43 milliards de dollars américains (G$US), 1271 kilomètres de nouveaux rails, et ce, entièrement électrifiées, qui reliera San Diego à San Francisco, en passant Los Angeles et Sacramento. Ce projet va bien: les contrats devraient être signés avec les manufacturiers et les fournisseurs en 2012, pour une mise en service du train en 2020.

 

LA – Pourquoi le marché californien est-il si dynamique en transport public ?

R.D. – La Californie fait bien, mais peut-être pas aussi bien que l’État de New York ou Washington D.C. Cela dit, notre État fait bonne figure dans ce domaine car les Californiens accordent une place très importante à la protection de l’environnement. De plus, notre population croît si rapidement que si nous ne développons par un vaste système de transport public, nous ne pourrons pas offrir un bon climat d’affaires à nos entreprises. 

 

LA – Qui donne le ton en matière de transport public en Californie : les villes ou l’État ?

R.D. – Le développement du transport public en Californie doit se faire en partenariat. L’État est le leader, comme il le fait dans le projet de train à grande vitesse, mais il ne peut pas  tout faire seul: les zones où passent les trains sont sous le contrôle des villes. Les villes et l’État doivent donc collaborer pour s’assurer que les projets sur la table répondent aux besoins des villes. Le gouvernement fédéral est aussi impliqué, en fournissant des fonds pour financer des projets de transport en commun.

 

LA – Quel est le rôle du secteur privé dans ces projets ?

R.D. – Le projet de train à grande vitesse sera fait en partenariat public-privé (PPP), ce qui est assez unique. Ce genre de structure n’existe habituellement pas dans les grands projets de transport public aux États-Unis, dont l’exploitation est souvent déficitaire. Le projet de train à grande vitesse dans notre État sera profitable. Aussi, les entreprises réaliseront un rendement sur leurs investissements dans ce vaste projet.

À la une

À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix

Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires

Des PME de notre classement des 300 nous partagent leurs meilleures stratégies d'adaptation.

Retour vers le futur

Édition du 28 Octobre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. «Je crois que vous n'êtes pas encore prêt pour ce genre de chose... par contre vos gosses vont adorer ça!»

Des policiers de la SQ victimes collatérales d'une cyberattaque

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

Après un vol de données survenu dans les serveurs d’une firme informatique de Terrebonne, Xpertdoc.