Les exportations de haute technologie du Québec explosent en Asie


Édition du 05 Décembre 2015

Les exportations de haute technologie du Québec explosent en Asie


Édition du 05 Décembre 2015

Par François Normand

[Photo : Bloomberg]

L'Asie n'est pas seulement friande des denrées et des ressources naturelles du Québec ; elle importe aussi de plus en plus de produits manufacturiers québécois à haute intensité technologique. Parmi ces produits, on retrouve notamment ceux de l'aéronautique, les instruments médicaux et les produits pharmaceutiques.

De 2005 à 2014, les exportations de nos industries de haute technologie en Asie (en excluant le Moyen-Orient) ont bondi de 53 % pour atteindre deux milliards de dollars, selon l'Institut de la statistique du Québec (ISQ). Tout un contraste par rapport à nos exportations de haute technologie aux États-Unis et dans l'Union européenne, qui ont à peine retrouvé leurs niveaux de 2006.

En 2014, les avions ont représenté le deuxième poste d'exportation de marchandises du Québec en Asie après les minerais de fer. Depuis 2010, nos expéditions d'appareils en Asie ont triplé pour atteindre 968 millions de dollars l'an dernier.

Dans la moyenne-haute technologie, on retrouve des véhicules automobiles et des appareils électriques. Quant à la moyenne-faible technologie, elle regroupe des produits pétroliers et la construction, tandis que la faible technologie comprend l'agroalimentaire et le textile. La croissance de la demande des produits québécois de haute technologie en Asie représente une tendance lourde. En fait, ces exportations ont pris une telle ampleur qu'elles surpassent désormais presque toutes nos autres expéditions de produits manufacturiers en Asie (moyenne-haute technologie, moyenne-faible technologie et faible technologie). En 2014, les expéditions en Asie de ces trois catégories ont totalisé 2,6 G$ par rapport à 2 G$ pour celles à haute intensité technologique.

Le profil des exportations de produits manufacturés du Québec en Asie ressemble de plus en plus à celui de nos expéditions en Europe.

L'an dernier, les exportations québécoises de haute technologie sur le marché européen ont totalisé 3,5 G$, soit sensiblement le même niveau que la moyenne-haute technologie, la moyenne-faible technologie et la faible technologie réunies (3,4 G$).

Le portrait est toutefois différent aux États-Unis. Là, ce sont nos expéditions de moyenne-faible technologie qui dominent, dont celles des produits pétroliers raffinés, du caoutchouc et du plastique. En 2014, ces exportations ont totalisé 17 G$, soit presque deux fois plus que celles des produits à haute intensité technologique (9,8 G$).

Suivez François Normand sur Twitter @francoisnormand

À la une

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 20 minutes | Refinitiv

Pas d’autre hausse de taux aux É.-U. cette année, selon Jerome Powell.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 53 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés confiants au milieu des annonces de banques centrales.

Comment mettre en valeur votre savoir-être?

MAUDITE JOB! «Quelles softskills mettre en avant en entretien d'embauche? Et surtout, comment?»