Il y aurait un coup d'État en Égypte

Publié le 03/07/2013 à 12:49, mis à jour le 03/07/2013 à 15:33

Il y aurait un coup d'État en Égypte

Publié le 03/07/2013 à 12:49, mis à jour le 03/07/2013 à 15:33

Par AFP
RENFORTS DE l'ARMEE


M. Morsi a, au même instant, appelé sur sa page Facebook officielle à "former un gouvernement de coalition et de consensus afin d'organiser des législatives à venir".


Mardi soir, il avait rejeté l'ultimatum de l'armée et affirmé qu'il ne se plierait à aucun "diktat", mettant en avant la "légitimité" que lui confère son élection démocratique.


Dans la journée, le chef de l'armée égyptienne, Abdel Fattah al-Sissi, a rencontré au Caire le représentant de l'opposition Mohammed ElBaradei, le patriarche copte Tawadros II et l'imam de la grande institution théologique sunnite d'Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb, et des militants des mouvements de jeunes anti-Morsi. Mais les représentants des partis islamistes n'ont pas répondu à l'invitation.


Alors que le ministère de l'Intérieur a affirmé qu'il répondrait "fermement" à toute violence, l'armée a renforcé la sécurité autour des établissements officiels et a demandé au personnel administratif de la télévision d'Etat de quitter les lieux.


Quelques milliers de personnes étaient rassemblées devant le ministère, agitant des drapeaux et scandant "Egypte, Egypte!" ou, à l'adresse de M. Morsi "dégage, dégage!"


"Je n'attend qu'une chose, c'est que Morsi parte", affirmait Abdel Khalek Abdo, un agriculteur de 56 ans venu du delta du Nil.


 


"LA FIN"


Les grands boulevards de la ville habituellement embouteillés étaient quasiment vides, nombre d'habitants étant restés chez eux par crainte de violences. "Je suis inquiet, le sort de mon pays peut se jouer en quelques minutes", avouait un chauffeur de taxi.


Des foules de partisans et d'opposants au président se sont massées dans l'après-midi à travers l'Egypte.


Sur l'emblématique place Tahrir, des milliers de manifestants anti-Morsi étaient rassemblés dans l'après-midi.


"Il a répété au moins 1 000 fois le mot 'légitimité' comme si nous n'existions pas. Sa légitimité, il la tient du peuple qui aujourd'hui manifeste partout contre lui", a dit Rouaya, 19 ans, une manifestante voilée.


Ailleurs au Caire, des milliers de pro-Morsi étaient toujours massés sur la place Rabaa al-Adaouiya, dans le faubourg de Nasr City.


Selon Human Rights Watch, une centaine d'agressions sexuelles ont été commises sur la place Tahrir et ses environs en marge des manifestations des derniers jours.


A l'unisson de nombreux autres journaux, le journal Al-Watan (indépendant), a titré laconiquement: "La fin".


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Un projet pharaonique de Bombardier... en Égypte

12/07/2017 | François Remy

Un contrat potentiel de 4 milliards $ pour un métro au Caire que l'entreprise ne souhaite pas trop commenter.

Inspirons-nous des entrepreneurs musulmans

BLOGUE. Souvent victimes de racisme, les musulmans ont pourtant beaucoup à apprendre aux start-ups d’ici.

À la une

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et la Chine.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.

Manufacturier 4.0: le retard du Québec menace les exportations

Deloitte propose diverses stratégies pour accélérer la transformation des entreprises en manufacturiers intelligents.