Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Metro et Loblaws augmentent les salaires des employés

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Metro et Loblaws augmentent les salaires des employés

Le comité qui a élaboré le code a été créé en réponse aux appels de l'industrie pour s'attaquer aux frais que les grands détaillants en alimentation facturent à leurs fournisseurs. (Photo: courtoisie)

L’épicier Metro (MRU) ainsi que le groupe Loblaws (L) augmentent les salaires des employés des épiceries et des centres de distribution pendant la pandémie de COVID-19.

Métro, qui regroupe les magasins Adonis et Super-C, a indiqué que l’augmentation des salaires était en vigueur de façon rétroactive à partir du 8 mars et jusqu’au 2 mai.

La chaîne a affirmé que l’augmentation temporaire est une reconnaissance du travail difficile, mais nécessaire que font leurs employés pendant une période sans précédent.

Le grouper Loblaws a également décidé d’augmenter la rémunération dans les marchés d’alimentation et les centres de distribution de l’entreprise qui comprend notamment les enseignes Maxi, Provigo et, Pharmaprix et Intermarché.

Par ailleurs, plusieurs épiciers du Québec ont décidé d’installer des panneaux de plexiglas près des caisses pour aider à protéger les employés du coronavirus.

Prime salariale dans une usine de transformation alimentaire

Près de 400 travailleurs de l’usine de transformation de viande Cargill à Chambly toucheront à leur tour une prime de 2 $ l’heure, à compter de lundi, dans le contexte de la crise du coronavirus.

C’est le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) affilié à la FTQ, qui les représente, et qui en a été informé lundi.

L’usine de Cargill à Chambly œuvre dans la transformation de bœuf, de porc, de poulet et des saucisses, notamment pour des marques maison.

Cargill Canada emploie 8000 personnes au pays, dans la transformation alimentaire.