Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

«Je rêve de changer d’emploi! Mais comment faire?»

Olivier Schmouker|03 janvier 2023

«Je rêve de changer d’emploi! Mais comment faire?»

Trouver sa voie n'est jamais chose aisée... (Photo: Alexander Milo pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «Je m’ennuie à mourir dans mon emploi actuel. Je rêve de changer. Mais voilà, par où commencer? Où regarder pour trouver mieux? Comment séduire un nouvel employeur? Toutes ces questions me paralysent, et au final, je ne fais rien pour améliorer ma situation professionnelle…» – Justin

R. – Cher Justin, vous n’êtes pas le seul à chérir ce rêve, ces temps-ci. Loin de là. Différents sondages récents sur le sujet abondent dans le même sens: environ 1 Canadien sur 4 songe à changer d’emploi, ou même de métier, dans les trimestres à venir. Mais voilà, un peu comme vous, tous ne passent pas aux actes, car la tâche est souvent ardue.

C’est que les barrières à franchir peuvent paraître infranchissables. Il y a l’enjeu de l’argent: qui a les reins assez solides pour démissionner et se donner le temps de trouver un emploi plus tripant que le précédent? Il y a aussi l’enjeu de l’incertitude: et si on ne trouve pas mieux, mais moins bien? Il y a encore l’enjeu de la peur: ne risque-t-on pas de s’écraser à sauter ainsi dans le vide?

La bonne nouvelle, c’est que j’ai trouvé une belle approche pour ceux qui sont tentés de donner un nouvel élan à leur carrière, mais n’osent pas vraiment se lancer, pour mille et une raisons plus ou moins bonnes. Cette approche est dénommée «quereinsteigen». Ce terme allemand n’a pas de véritable traduction en français. Il signifie grosso modo «faire pivoter sa carrière avec audace», ou encore, sur le plan professionnel, «sauter d’un train en marche à un autre».

Le quereinsteiger, c’est celui qui n’a pas froid aux yeux et fait le saut professionnel radical qui s’impose, même si ceux qui y assistent en spectateurs ont l’impression d’avoir affaire à un casse-cou. Mais en vérité, il n’a rien d’une tête brûlée. Bien au contraire, son geste audacieux est soigneusement calculé, préparé et exécuté. Il ne laisse rien au hasard.

Comment se transformer en quereinsteiger quand on se fait une montagne de chaque petit obstacle? En suivant les 5 étapes suivantes:

1. Prenez le temps de réfléchir

Changer d’emploi ne doit pas être une décision prise à la légère, par exemple sous le coup d’une vive émotion. Non, il faut considérer vos valeurs, vos goûts professionnels, ou encore vos compétences propres, et regarder s’ils sont bel et bien brimés dans votre emploi actuel. Cela vous donnera une bonne idée du pourcentage de votre potentiel qui ne parvient pas à s’exprimer dans votre emploi actuel. Et donc, de la nécessité qui est la vôtre d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

2. Soyez curieux

Maintenant que vous avez la conviction qu’il vous faut changer d’emploi, faites vos recherches comme il se doit. Considérez différents emplois qui vous feraient triper et regardez les compétences requises, l’expérience nécessaire et les qualifications dont vous avez besoin. Répondez-vous à 75% des critères? À 85%? À près de 100%? Pour vous en faire une meilleure idée, vous pouvez répondre à un questionnaire en ligne sur vos perspectives d’emploi, ou encore demander conseil à un expert en la matière.

3. Soyez réaliste

Maintenant que vous savez si le saut à faire est majeur ou pas, il vous faut vous y préparer. Cela peut revenir à vous documenter sur certains points précis (tutoriels, livres, etc.), suivre un programme de formation pour renforcer ou acquérir certaines compétences précises, ou même vous lancer dans de nouvelles études. L’important est de ne pas vous lancer dans une «Mission: Impossible», car vous finiriez par laisser tomber.

4. Faites fonctionner votre réseau de contacts

Faites passer le message que vous vous apprêtez à apporter du mieux à votre carrière, surtout auprès de vos contacts professionnels qui sont susceptibles d’avoir des infos intéressantes pour vous (ouvertures de postes, niveaux de salaire pour le nouveau poste que vous visez, etc.).

5. Dotez-vous d’un mentor

Peut-être connaissez-vous quelqu’un qui a de l’expérience et qui vous serait de bon conseil pour le saut professionnel que vous vous apprêtez à faire. Si tel est le cas, n’hésitez pas à lui parler de votre projet. Il vous sera sûrement d’une aide précieuse.

Voilà, Justin. Si vous sentez que la nouvelle année devrait démarrer par un splendide changement de carrière, alors n’hésitez pas: faites de vous un quereinsteiger!