Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Des conseillers en ESG remplacés par de l’IA?

Emmanuel Martinez|Mis à jour le 16 avril 2024

Des conseillers en ESG remplacés par de l’IA?

Le président de l’Institut des entreprises engagées, Nicolas Zorn. (Photo: Amélie Philibert)

Afin d’accélérer l’adoption de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) par les PME, le «premier assistant virtuel personnalisé au monde» spécialisé dans ce domaine en se basant sur l’intelligence artificielle et l’engagement d’entreprises a été annoncé mercredi par une organisation montréalaise.

L’Institut des entreprises engagées affirme que le développement de ChatESG 3.0 est conçu pour accompagner les PME qui veulent embrasser de meilleures pratiques ESG. Cet outil est présenté comme une «alternative abordable aux services-conseils de consultants en ESG» et une solution en cette ère de pénurie de main-d’œuvre.

«Les entreprises ont un rôle clé à jouer pour désamorcer la bombe climatique et réduire les inégalités, mais les PME ne savent souvent pas par où commencer et n’ont généralement pas les moyens de s’offrir des mandats souvent onéreux à des firmes en service-conseil», fait valoir le président de l’Institut des entreprises engagées, Nicolas Zorn, par communiqué.

Avec ChatGPT

ChatESG s’appuie sur l’interface de programmation d’application de ChatGPT-4 d’OpenAI. Son algorithme a pour objectif de générer des réponses pertinentes, concrètes et rigoureuses, en se fiant à l’ensemble des données disponibles et des rapports publiés par la communauté scientifique et les firmes spécialisées en ESG. Cet assistant virtuel veut mettre de l’avant des standards ESG reconnus (ISSB, B Corp., ISO 14 000, GRI, etc.).

«Pour accélérer la nécessaire transition environnementale et sociale tout en détournant les enjeux de la pénurie de main-d’œuvre, ChatESG offre un accompagnement abordable, simple et personnalisé aux PME d’ici, précise Nicolas Zorn. Notre processus rigoureux d’amélioration continue en matière de développement durable, s’inspire des principaux consensus scientifiques et meilleures pratiques identifiées en la matière.»

Son organisation veut recruter une centaine de PME volontaires afin de tester ChatESG 3.0 durant l’été. L’objectif est de lancer ChatESG 4.0 en septembre, afin que toutes les entreprises québécoises puissent en bénéficier.

Les profits générés par cette initiative seront versés à l’Institut des entreprises engagées. Cet organisme sans but lucratif a pour mission de favoriser l’adoption de pratiques ESG. Open AI, Léger, Alidantek, Adjointe Exécutive, Tooly et Digihub sont ses principaux partenaires dans ce projet.