Les femmes doivent-elles épargner davantage?

Publié le 29/02/2016 à 09:35

Les femmes doivent-elles épargner davantage?

Publié le 29/02/2016 à 09:35

Elles vivent plus longtemps et gagnent moins que les hommes. Doivent-elles mettre une plus grande proportion de leur salaire en épargne pour « compenser » ces deux réalités?

Trois années de vie de plus que les hommes, c’est ce dont disposent les femmes âgées actuellement de 65 ans, selon les chiffres de l’Institut de la statistique du Québec de 2013. Certes, cet écart s’amenuise chaque décennie, mais il subsiste encore. Dans le monde financier, le temps, en plus ou en moins, c’est de l’argent.

Cumulée à d’autres facteurs et sur une période de 40 ans, cette espérance de vie plus élevée peut réellement désavantager les femmes à leur retraite.

Des revenus inférieurs

« Lorsqu’on vit plus longtemps, on doit souvent faire face à plus de maladies, avec toutes les ressources que cela requiert », observe Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme.

Et c’est sans compter que les femmes devront composer avec des revenus moindres tout au long de leur carrière, et ce, pour de multiples raisons.

D’une part, elles gagnent un salaire inférieur aux hommes, même à profession égale, selon les données de 2012 de l’Institut de la statistique du Québec.

D’autre part, elles jouissent d’une période d’accumulation moins longue. Elles sont en effet plus nombreuses que les hommes à prendre leur retraite avant 65 ans. Et de ce fait, elles ne peuvent autant profiter des bonifications de la rente de retraite prévues pour ceux qui prolongent leur participation au marché du travail au-delà de 65 ans, comme le révèle une étude de 2013 du Conseil du statut de la femme.

« Leur retrait plus précoce de la vie active peut s’expliquer notamment par le fait qu’elles sont appelées à jouer le rôle de proche aidante auprès de leur mari, spécialement parce qu’elles sont généralement moins âgées que ce dernier », ajoute Julie Miville-Dechêne.

Les congés de maternité et les congés parentaux qu’elles prennent encore plus régulièrement que les hommes constituent aussi des moments au cours de leur vie où elles ne jouissent pas des mêmes revenus.

L’état actuel de leurs épargnes

Mais voilà, leurs cotisations à un REER étaient de 20 % inférieures à celles des hommes, selon les données de 2007 de Statistique Canada. Et la donne est semblable pour les autres types d’investissement.

« Les femmes auraient une plus grande aversion aux risques et choisiraient ainsi des placements moins performants, soutient Robert Dumas, président de la Financière Sun Life pour le Québec. Et 64 % d’entre elles jugent ne pas avoir les connaissances financières pour établir un plan de retraite efficace contre 53 % pour les hommes, selon un sondage mené par l’entreprise. Malgré cela, elles consultent tout de même moins un conseiller financier pour obtenir de l’aide avec leurs finances que les hommes.

Tous ces facteurs mis ensemble, combien une femme devrait-elle épargner de plus que l’homme pour assurer ses vieux jours? « Si on tient compte des trois années de vie de plus, cela représente 15 % de plus que l’homme par rapport à l’espérance de vie moyenne. Une absence de deux ans sur le marché du travail sur une période de 40 ans représente 5 % additionnels, pour un total de 20 % », explique Robert Dumas.

Un chiffre qui peut décourager étant donné tous ces facteurs systémiques qui jouent contre elles. Mais il ne faut pas toujours voir les hommes d’un côté et les femmes de l’autre dans l’analyse de la situation. « Il faut se rappeler que dans un couple, plusieurs arrangements sont possibles pour éviter un tel déséquilibre à la retraite », ajoute-t-il.

Il est à espérer que les jeunes générations sauront rétablir cet écart à l’avenir, surtout quand on sait qu’elles gagnent déjà plus que ce que leurs mères gagnaient au même âge.

Lire aussi Combien épargner pour la retraite?

 

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Ces trois tendances bouleverseront l'économie américaine

14/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles auront des impacts positifs et négatifs sur la société, les entreprises et les travailleurs américains.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.