Le supplément à la rente de retraite du RRQ

Publié le 10/01/2020 à 09:58

Le supplément à la rente de retraite du RRQ

Publié le 10/01/2020 à 09:58

Par Institut québécois de planification financière
Une dame âgée au travail.

(Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Si vous recevez déjà une rente de retraite du Régime de rentes du Québec (RRQ) et que vous choisissez de recommencer à travailler (ou de ne pas arrêter), vous ne verrez pas votre rente stoppée ou diminuée. Toutefois, vous devrez cotiser au RRQ si vos revenus de travail dépassent l'exemption générale annuelle de 3 500 $. Ces nouvelles cotisations vous donneront droit à une augmentation de votre rente de retraite : le supplément à la rente de retraite.

Une amélioration automatique de la rente

Dans la situation décrite ici, vous n’avez pas à effectuer de demande pour le supplément, le régime l’ajoutera automatiquement à votre rente. Ce supplément annuel correspond à 0,5 % du revenu sur lequel vous avez cotisé l’année précédente et s’ajoute, dès le 1er janvier, à la rente déjà versée. Tout comme la prestation de retraite de base, le supplément est un versement viager : vous le recevrez à vie. Avec la bonification au régime en vigueur depuis le 1er janvier 2019, le supplément à la rente est également bonifié. Pour les gains reçus durant l’année 2019, le supplément annuel découlant de la bonification est égal à 15 % de 0,16 % du revenu sur lequel vous avez cotisé. Le supplément découlant de la bonification du RRQ sera appelé à augmenter dans les prochaines années.

Notez que si vous générez suffisamment de revenus de travail, votre rente sera augmentée même si vous receviez déjà la rente de retraite maximale permise par le RRQ. La rente de retraite maximale est donc un concept qui ne s’applique qu’au moment de la demande initiale de prestation de retraite.

Retraite Québec (auparavant connue comme la Régie des rentes du Québec), présente la mise-en-garde suivante sur son site : « Même si le supplément est payable à partir du 1er janvier, il s'écoule généralement quelques mois avant que nous recevions de Revenu Québec les données requises pour le calculer. Nous vous versons alors sous forme de paiement rétroactif l'augmentation due pour les mois écoulés depuis le 1er janvier. »

Un exemple

Imaginons que Julie a 62 ans et qu’elle reçoit déjà sa rente de retraite du RRQ depuis quelques années. Imaginons ensuite qu’elle a travaillé en 2019 et que son salaire a été de 30 000 $. Son salaire cotisable en 2019 a donc été égal à 26 500 $ (soit 30 000 $ moins l’exemption de 3 500 $). Elle a dû cotiser 5,55 % de cette somme au RRQ, soit 1 470,75 $. En 2020, sa rente sera augmentée de la somme des deux éléments suivants :

 

  • 0,5 % x 26 500 $ = 132,50 $ (le supplément original à la rente)
  • 15 % x 0,16% x 26 500 $ = 6,36 $ (le supplément découlant de l’amélioration du RRQ)

 

Cela lui fait un total de 138,86$ de rente annuelle supplémentaire (en plus de l’indexation applicable à la rente déjà reçue).

Il faudra donc que Julie reçoive des prestations pendant 10,59 ans (sans considérer d’intérêts ou d’inflation) pour récupérer la totalité du montant qu’elle a cotisé (1 470,75 $).

Une réserve

Ce délai de récupération de 10,59 années est sans doute correct dans bien des cas, considérant l’espérance de vie. Il y a toutefois au moins trois situations où ce délai de récupération peut être plus problématique :

 

  • Si l’espérance de vie du cotisant est relativement courte, en raison de maladie par exemple;
  • Si le cotisant est travailleur autonome ou incorporé, dans quel cas il doit payer la cotisation de l’employé et celle de l’employeur, doublant par le fait même le délai de récupération;
  • Si le cotisant est assez avancé en âge. En effet, la mécanique présentée ci-avant s’applique même après 70 ans.

 

Si une de ces situations (ou une combinaison de celles-ci) est présente, il est possible que la mécanique permettant le supplément à la rente de retraite du RRQ ne soit pas profitable.

 

Martin Dupras, A.S.A., Pl. Fin., M. Fisc., ASC

 


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Immobilier: croissance remarquable des ventes en décembre

20/01/2020 | Les Affaires - JLR

Le marché immobilier québécois fut vigoureux en 2019 et le mois de décembre dernier n’a pas fait exception.

Prévisions immobilières: 2020 sera-t-elle à l'image de 2019?

13/01/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. La croissance des prix et des ventes de propriétés devrait se poursuivre en 2020.

La demande de propriétés multirésidentielles en croissance

04/12/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les ventes et les prix des multiplex ont augmenté au cours des 10 premiers mois de l'année.