Génération X : 8 conseils pour prendre votre retraite en main

Publié le 06/10/2016 à 13:43

Alors que les baby-boomers prennent tranquillement leur retraite, la génération X commence à y penser aussi. Alors que ses membres ont aujourd’hui entre 37 ans et 51 ans, cette génération évolue cependant dans un monde très différent de celui de leurs prédécesseurs.

Nés dans un climat social en évolution rapide, ils ont été témoins de difficultés économiques, d’un marché de l’emploi difficile et de plusieurs crises financières. Ils ont aussi dû s’adapter à de nombreuses avancées technologiques, comme l’arrivée d’Internet. Pour cette génération, il n’y a jamais eu de certitudes : s’adapter au changement est la règle d’or.

« Dans un contexte de carrières mobiles, les X conjuguent maintenant conciliation travail-famille, paiement de l’hypothèque et épargne-retraite, le tout en tentant de profiter de la vie », constate Christiane Van Bolhuis, conseillère en sécurité financière et planificatrice financière à la Financière Sun Life.

« Les membres de cette génération peuvent changer plusieurs fois d’emploi au cours de leur carrière, dit-elle. Ce sont des gens habitués au mouvement, pour qui la retraite a longtemps été un concept abstrait. Mais ils sont bien conscients qu’ils doivent mettre de l’argent de côté, car les régimes de retraite offerts par les employeurs tendent à se raréfier. »

Épargner pendant qu’il est temps

L’allongement de leur espérance de vie — en moyenne 82 ans — ne simplifie en rien la planification de leur retraite ; vivre plus longtemps veut aussi dire avoir besoin d’argent plus longtemps.

Puisque leur temps et leur énergie sont limités, ils ne consacrent souvent aucun temps à leur planification financière. Bon nombre sont d’ailleurs inquiets. Selon l’Indice canadien du report de la retraite Sun Life(1), 38% des X croient qu’ils risquent fort d’épuiser leur épargne-retraite avant leur décès. Et malgré cette tendance à s’inquiéter davantage à ce sujet que d’autres générations, ils sont près de 70 % à ne pas avoir recours à un conseiller(2).

« Plus on commence à épargner tôt pour la retraite, plus c’est facile et moins c’est coûteux, poursuit Christiane Van Bolhuis. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Avec une bonne planification financière globale, qui prendra en compte leurs actifs, leurs dettes et leur mode de vie, les personnes de 40 ou 50 ans peuvent se préparer. Mais c’est sûr qu’il y a des priorités à déterminer. »

Les conseils de Suzanne

Quand il s'agit de réfléchir à la retraite, les membres de cette génération ont besoin d’être guidés pour réduire leur endettement, gérer leurs priorités financières concurrentes, économiser et dresser un plan financier efficace.

C’est ce qu’a fait Suzanne M., professionnelle en droit, en faisant appel à une conseillère il y a un an. À 49 ans, cette mère de famille semble bien en selle pour la retraite. « Allergique aux dettes », elle a travaillé jusqu’à présent pour trois grands employeurs ; elle a des REER bien garnis, un fonds d’urgence dans un CELI et une maison payée avec son conjoint.

Son truc : rembourser l’hypothèque le plus vite possible pour économiser de l’intérêt, contribuer à ses REER de manière à toujours obtenir la cotisation maximale de l’employeur, et surtout, toujours vivre selon ses moyens. « C’est simple : que tu aies 10 000 $ ou 10 $ en poche, il faut toujours que tu en économises une partie. Le reste suit ! » résume-t-elle.

Assez, c’est combien ?

Toutefois, épargner suffisamment pour la retraite, qu’est-ce que ça signifie ? Étant donné les faibles rendements obtenus sur les placements depuis 2008 et la hausse du coût de la vie, bien des X ont l’impression qu’ils ne pourront jamais économiser assez pour connaître une retraite confortable.

Certains mythes populaires viennent renforcer cette crainte, souligne Christiane Van Bolhuis. Par exemple, celui qu’il faut un million de dollars en REER à la retraite, ou encore qu’il faudra pouvoir compter sur 70 % de son salaire, illustre-t-elle. « En plus d’être décourageantes, ces règles ne correspondent pas à tous. L’argent nécessaire à la retraite dépend beaucoup du mode de vie de chacun aujourd’hui, et de ce qu’on veut faire à la retraite. Relaxer au chalet ? Voyager ? Continuer à travailler à temps partiel tant qu’on est en bonne santé ? La tendance à la retraite active change la donne, tant pour les baby-boomers que pour les X. »

Penser à demain

S’il y a une règle à suivre toutefois, c’est d’éviter d’être endetté lorsqu’on prend sa retraite, ajoute la conseillère. Hypothèque et soldes de crédit à payer grugent des liquidités déjà limitées et peuvent miner la qualité de vie des aînés. D’ailleurs, plusieurs études confirment une hausse inquiétante de l’endettement des aînés depuis quelques années. Si personne ne souhaite être pauvre à la retraite, nul ne souhaite être pris à la gorge et redevable à des créanciers, au risque de perdre sa maison lors d’une faillite.

S’assurer d’être bien conseillé aujourd’hui pour établir un budget, épargner, investir et protéger ses actifs, c’est donc mieux s’outiller aussi pour demain, qui vient toujours plus vite qu’on ne le croit.

8 BONNES PRATIQUES DE SUZANNE

À adapter selon vos objectifs et vos priorités

1///Faire appel à un professionnel

• Avoir une vue globale de votre situation

• Déterminer vos priorités et vos objectifs

• Optimiser les solutions d’assurance et de placement au besoin

2///Commencer à épargner tôt

• Le temps joue en votre faveur : plus longtemps vous conservez vos placements, plus ils rapportent

• Diminue l’effort à fournir sans trop faire de sacrifices

• Nécessite peu de temps et d’efforts continus

3///Rembourser son hypothèque

• Pour réduire l’intérêt à payer sur le prêt hypothécaire

4///Participer aux régimes avec complément patronal (s’ils sont offerts)

• Si votre employeur verse une cotisation équivalente à la vôtre, vous profiterez pleinement de cette cotisation en versant le maximum de cotisations permis par votre employeur

• Renseignez-vous auprès de votre employeur sur la cotisation maximale pour ne pas laisser cet argent « gratuit » sur la table.

• Bon nombre de personnes ignorent si leur employeur propose un tel régime

5///Contribuer régulièrement à son REER

• Permet de faire fructifier le capital plus longtemps à l’abri de l’impôt

6///Vivre selon ses moyens

• Établissez un budget

• Prenez conscience de vos dépenses pour les contrôler

7///Mettre de l’argent de côté

• Constituer un fonds d’urgence pour faire face aux imprévus

• Se payer en premier

8///Éviter l’endettement une fois à la retraite

• Pour éviter de gruger vos liquidités


(1)Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2015

(2) Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2013

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

Hubert Bolduc dirigera le segment international d'Investissement Québec

Hubert Bolduc laisse donc son siège de PDG de Montréal International.

GM suspend les deux tiers de sa production à l'usine de St. Catharines

GM Canada a également interrompu vendredi la production de véhicules à son usine d’assemblage d’Oshawa.

Bourse: Wall Street est hésitante à la fermeture

Mis à jour le 23/09/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé en baisse, lundi, après avoir atteint vendredi un nouveau sommet record.