C'est votre discipline à épargner qui constituera votre retraite


Édition du 18 Avril 2015

C'est votre discipline à épargner qui constituera votre retraite


Édition du 18 Avril 2015

Par Richard Guay

Si on en croit la firme McKinsey & Company, 83 % d'entre nous réussiront à maintenir notre niveau de vie à la retraite, mais 17 % ne réussiront pas à le faire. C'est la conclusion à laquelle arrive la maison après une enquête auprès de 12 000 ménages sur leur préparation financière à la retraite. À quel groupe appartiendrez-vous ?

Plaçons d'abord le cadre : que signifie «maintenir son niveau de vie» à la retraite ? La firme évalue qu'en moyenne nos dépenses sont à la baisse à la retraite. Un ménage à revenu modeste (moins de 50 000 $) conservera son niveau de vie s'il parvient à dépenser 80 % de ce qu'il dépensait auparavant. Pour les ménages à revenu moyen et élevé (plus de 50 000 $), l'objectif est atteint si les dépenses sont réduites à 65 % de ce qu'elles étaient.

Si vous faites partie d'un ménage à revenu modeste, la probabilité de maintenir votre niveau de vie est excellente (93 %). La Régie des rentes du Québec, la pension de la Sécurité de la vieillesse du Canada et le Supplément de revenu garanti combleront en bonne partie ce qui est nécessaire. La moins bonne nouvelle pour les ménages gagnant moins de 50 000 $ est que réussir à «maintenir le niveau de vie» ne signifie pas avoir une retraite confortable.

Jusque dans une certaine mesure, plus on gagne cher, plus conserver son niveau de vie à la retraite peut être difficile. Si votre ménage fait plus de 50 000 $, la probabilité du maintien du niveau de vie est à 84 %. Le taux de réussite augmente cependant à 91 % si votre régime de retraite est un régime à prestation déterminée (comme celui des employés gouvernementaux).

Pour avoir de très bonnes chances d'atteindre l'objectif de retraite, un salarié qui gagne annuellement plus de 50 000 $ devrait avoir un taux de cotisation (ou d'épargne) d'au moins 6 % de son salaire pendant sa carrière. Heureusement, c'est le cas de la majorité des régimes de retraite d'employeurs.

Les cas d'échec dans les revenus «supérieurs» surviennent généralement lorsque l'épargne est inférieure à ces 6 % et que le ménage n'a aucun régime de retraite. Seulement 46 % de ces ménages réussissent à maintenir leur niveau de vie à la retraite. Si tel est votre cas, attention, c'est une grosse lumière rouge.

La baisse des marchés financiers n'est pas votre pire ennemi

Vous craignez l'impact d'un marché boursier baissier sur votre capacité financière à atteindre l'objectif de retraite ? C'est vrai qu'un marché baissier comme celui de 2008 peut faire mal à votre patrimoine. Toutefois, votre pire ennemi pour ce qui est de la préparation financière à la retraite n'est pas la volatilité des marchés, mais le manque de discipline à épargner et à investir.

Dit autrement, l'accumulation d'un patrimoine adéquat pour la retraite est plus une question de discipline à l'épargne et moins une question de qualité de la gestion active de votre portefeuille. Votre succès à accumuler suffisamment pour la retraite passe rarement par votre habileté à acheter des actions juste avant les hausses boursières ou à les vendre immédiatement avant les crises. La réussite repose rarement sur le talent de choisir beaucoup de bons titres en portefeuille. Non, ceux qui réussissent ont presque tous subi la volatilité des marchés financiers et ont souvent des portefeuilles qui affichent des rendements moyens (peu sont des champions du rendement). Vous réussirez surtout si vous êtes un investisseur qui épargne systématiquement et qui reste investi jusqu'à l'année de la retraite. Grâce à cette stratégie, il est vrai que vous subirez des chutes de marché comme celle survenue en 2008, mais vous profiterez aussi d'embellies de marché, comme celles de 2009 et de 2010.

En résumé, le succès à maintenir son niveau de vie à la retraite repose surtout sur la discipline d'épargner et d'investir systématiquement au sein d'un portefeuille diversifié.

Sources : McKinsey & Company, «Préparation à la retraite au Canada : bâtir sur des acquis solides», février 2015, et «Les Canadiens sont-ils prêts pour la retraite ?», avril 2012.

Biographie

Richard Guay est professeur titulaire en finance à l'ESG UQAM et ancien président de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

À la une

À surveiller: Open Text, BCE et D2L

09:09 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Open Text, BCE et D2L? Voici quelques recommandations d’analystes.

Investissement Québec renfloue les coffres de Goodfood

L’intervention d’IQ survient à un moment où les finances de la société montréalaise sont sous pression.

Bourse: Toronto évolue dans le rouge à la mi-journée

Mis à jour à 12:02 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.Wall Street commence la semaine en repli.