Protégez votre réputation d'emprunteur


Édition de Juin 2020

Protégez votre réputation d'emprunteur


Édition de Juin 2020

Par Didier Bert

(Photo: rupixen.com pour Unsplash)

Le dossier de crédit contient de précieuses informations sur nous qui auront une grande influence sur le coût de nos emprunts. Voici pourquoi et comment entretenir une bonne réputation d'emprunteur.

Au Canada, deux firmes, Trans- Union et Equifax, disposent d'un fichier contenant des informations sur les comptes détenus par chaque consommateur auprès des institutions financières et des entreprises de services téléphoniques. Ces renseignements tracent le portrait de nos habitudes de paiement. «Quand je prends une carte de crédit, l'institution financière informe les agences de crédit et leur indiquera ensuite si je fais mes paiements à temps, ou pas», explique Alexandre Plourde, avocat et analyste à Option consommateurs.

Le dossier de crédit contient l'identité du consommateur, son numéro d'assurance sociale (NAS), sa date de naissance, son emploi ainsi que son adresse courante et son adresse précédente. Les comptes ouverts à son nom ainsi que le montant de ses dettes y figurent.

On y trouve aussi les informations relatives aux incidents de paiement survenus au cours des dernières années. Cela ne concerne pas seulement les retards de paiement de crédits ; les paiements avec fonds insuffisants et les chèques sans provision font aussi l'objet d'une inscription au dossier, de même que le privilège de saisie sur une automobile. Le fichier mentionne également si une dette a été mise en recouvrement, si une personne a fait une proposition de consommateur ou une faillite. Les données concernant une faillite peuvent rester jusqu'à sept années dans votre dossier de crédit, voire 14 ans en cas de deuxième faillite. «Les antécédents en matière de crédit sont importants, car ils peuvent avoir une incidence sur les finances», souligne Lynne Santerre, porte-parole à l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC).

Cependant, les agences de crédit ne détiennent pas d'information sur le montant de votre épargne, peu importe qu'elle soit répartie dans un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) ou un compte non enregistré. Alors ne comptez pas sur une indulgence de l'agence de crédit quand vous ratez un paiement hypothécaire, même si votre CELI est plein.

Pointage et confiance

Les éléments inscrits aux dossiers contribuent à établir votre pointage de crédit, cette sorte de note qui s'établit entre 300 et 900 points. «On ne sait pas exactement comment ce pointage est calculé, déplore Alexandre Plourde, qui précise que TransUnion et Equifax disposent chacune de leur propre système de calcul. C'est un secret commercial.» Cette opacité soulève des interrogations, selon l'avocat. «On prend des décisions à notre sujet sur la base de ce pointage, mais nous, consommateurs, ne savons pas quels paramètres sont utilisés et nous n'avons pas la possibilité de contester les calculs réalisés.»

Plus le pointage de crédit est élevé, plus les prêteurs auront confiance en vos capacités à honorer vos dettes. «Connaître votre cote de crédit avant un achat important, comme une voiture ou une maison, peut vous permettre de négocier des taux d'intérêt plus faibles», explique Lynne Santerre. Jusqu'à 500 points, le degré de confiance est médiocre : la possibilité d'obtenir un crédit est très réduite, et il sera presque impossible de négocier le taux d'intérêt. Entre 500 et 700 points, le degré de confiance est satisfaisant : un crédit sera possible, mais il sera plus coûteux. Au-delà de 700 points, les prêteurs vous accorderont une grande confiance ; vous pourrez négocier le taux d'intérêt, sachant que d'autres prêteurs seront disposés à vous servir.

Quand vous demandez une carte de crédit, un emprunt hypothécaire, mais aussi une assurance, un logement ou certains emplois, votre interlocuteur peut consulter votre dossier de crédit. Cependant, il a l'obligation de vous demander l'autorisation de le faire. Habituellement, cette autorisation figure dans une clause des contrats types, précise Alexandre Plourde.

Entretenir son crédit

Il est donc important que notre dossier de crédit présente la meilleure image possible de notre comportement d'emprunteur. Pour cela, il est recommandé d'avoir en permanence un crédit ouvert, même une simple carte de crédit, qu'on paie à temps. Cela atteste de notre capacité à rembourser nos dettes. «Un mauvais dossier de crédit peut avoir des conséquences importantes sur la vie d'une personne, souligne Me Plourde. Cela devient plus difficile d'obtenir une carte de crédit ou une hypothèque, voire carrément impossible. Et si on obtient un crédit, les conditions seront moins bonnes, avec un taux d'intérêt plus élevé.»

On peut aussi améliorer son dossier de crédit en changeant nos habitudes. Cela passe par le remboursement scrupuleux de nos dettes, bien sûr, dans les délais requis. Cela signifie aussi d'éviter d'accumuler différentes sources de crédit. Chaque nouvelle carte de crédit souscrite entame notre dossier de crédit. La carte de crédit d'un détaillant qu'on n'utilise jamais pénalise notre dossier et abaisse notre pointage de crédit. Mieux vaut la rendre plutôt que la garder dans un tiroir.

En cas de difficulté à rembourser un prêt, il est préférable de communiquer à l'avance avec son organisme prêteur. Une entente pour retarder un remboursement vaut mieux qu'un signalement de retard de paiement, même pour 24 heures de retard.

Détecter une fraude

Améliorer son dossier de crédit, c'est aussi en vérifier le contenu périodiquement. On devrait poser ce geste chaque année en envoyant une demande écrite et la copie de deux pièces d'identité par courrier. Pour ceux qui bénéficient d'un accès simplifié à leur dossier par l'entremise de leur institution financière (c'est le cas chez Desjardins, RBC et CIBC), il pourrait même être pertinent de faire la vérification chaque mois, suggère Alexandre Plourde, qui recommande d'effectuer chaque fois une consultation auprès des deux agences de crédit.

Chaque consommateur a le droit d'accéder gratuitement à son dossier de crédit auprès de TransUnion (www.transunion.ca) et d'Equifax (www.equifax.ca). Cet accès est prévu par la loi, souligne Me Plourde. Certains sites Internet proposent un accès payant à votre dossier de crédit : ces frais sont évitables. Toutefois, TransUnion et Equifax peuvent vous facturer des frais pour consulter votre pointage de crédit.

La vérification permet de s'assurer qu'aucune erreur ne figure à notre dossier. Avec la crise de la COVID-19, bon nombre de consommateurs ont demandé à leur institution financière de suspendre des paiements d'hypothèques. «Il est important de vérifier si une inscription défavorable a été notée au dossier de crédit à la suite de la suspension de paiements hypothécaires», recommande Alexandre Plourde. Si c'est le cas, on peut demander à l'institution financière de rectifier cette mention, comme à chaque fois qu'on décèle une erreur dans notre dossier de crédit. On pourra aussi demander à l'agence de crédit d'ajouter un commentaire à notre dossier si vous êtes victime d'une fraude. Cette possibilité est aussi à privilégier quand on est victime de vol de son portefeuille ou d'un cambriolage avec effraction : vous pourrez mentionner cette précision et inviter les organismes à être particulièrement vigilant si quelqu'un se présente à eux en se faisant passer pour vous.

L'examen périodique de notre dossier de crédit est un excellent moyen de vérifier qu'on n'est pas en train d'être victime d'une fraude. En effet, le vol d'identité permet aux malfrats de souscrire frauduleusement un crédit ou un service téléphonique. «Consultez votre dossier de crédit pour vous assurer que personne n'a tenté d'obtenir des cartes de crédit ou des prêts en votre nom», recommande Lynne Santerre. On doit alors agir auprès de l'institution financière ou du fournisseur de services pour mettre fin à cette fraude. Comme l'arnaqueur n'a certainement pas l'intention de rembourser un prêt frauduleux, cela nous évitera de voir notre cote de crédit dégradée.

Sur le même sujet

Mieux vaut préparer son budget à la hausse imminente des taux, disent des experts

Ceux qui s’inquiètent de ce que cela pourrait signifier pourrait vouloir être proactif et parler à leurs créanciers.

Des fuites révèlent des informations sur 30 000 clients du Crédit Suisse

Selon les données, la banque aurait accepté comme clients des autocrates corrompus, des criminels, entre autres.

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour à 08:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.