Mieux vaut préparer son budget à la hausse imminente des taux, disent des experts

Publié le 15/03/2022 à 14:12

Mieux vaut préparer son budget à la hausse imminente des taux, disent des experts

Publié le 15/03/2022 à 14:12

Par La Presse Canadienne

Taz Rajan, de la firme Bromwich-Smith. (Photo: La Presse Canadienne)

Le prix de l’essence atteint des sommets. Les visites à l’épicerie coûtent de plus en plus cher.

Et maintenant que la Banque du Canada a commencé à hausser ses taux d’intérêt, le coût de l’emprunt va augmenter.

Pour ceux qui s’inquiètent de l’impact que cela aura sur leurs finances, les experts estiment qu’il est temps d’agir, avant que la banque centrale hausse encore davantage ses taux et qu’ils ne se retrouvent en difficulté.

Selon Taz Rajan, de la firme Bromwich-Smith, si la totalité d’un chèque de paie est déjà attribuée à des dépenses au moment de son dépôt dans un compte bancaire, cela pourrait signaler que des modifications devraient être apportées à mesure que le coût de la vie augmente.

«C’est une horrible tempête parfaite si on a un prêt hypothécaire à taux d’intérêt variable ou si on a une marge de crédit ou (un autre produit) qui repose sur le taux préférentiel: on sait que son paiement vient d’augmenter», a observé Taz Rajan, une partenaire du cabinet de syndic de faillite.

«Les taux d’intérêt ont augmenté et plusieurs signaux permettent de croire que ce n’est que la première d’une longue série de hausses, et on paye davantage à la pompe et à l’épicerie, donc en ce moment, c’est une période très difficile pour les Canadiens.»

Le taux directeur de la Banque du Canada est proche de son plus bas niveau même après avoir été relevé d’un quart de point de pourcentage au début du mois, mais la banque centrale a averti que d’autres hausses suivraient.

Quiconque s’inquiète de ce que cela pourrait signifier éventuellement pourrait vouloir être proactif et parler à ses créanciers de la situation dès maintenant, avant que les choses ne deviennent un problème, a expliqué Taz Rajan.

«Il faut parler à ses créanciers. Être proactif, voir ce qu’ils peuvent faire. Ils ont des ressources à portée de main, qui leur permettent de collaborer dans de nombreuses situations.»

«Cela dépend de la relation avec le créancier ou l’institution, mais il vaut la peine d’aller de l’avant avec cette étape.»

Lorsque la Banque du Canada a relevé son taux directeur cible, les grandes banques du pays ont réagi en augmentant leurs taux préférentiels du même montant. Cette augmentation a fait croître le coût des prêts hypothécaires à taux variable et d’autres prêts liés au taux de référence.

Les propriétaires qui ont des hypothèques à taux fixe n’ont pas été touchés par l’augmentation, mais les taux augmentent et lorsque les acheteurs d’aujourd’hui devront renouveler leur hypothèque à l’avenir, ils seront probablement confrontés à des taux d’intérêt plus élevés que ceux qu’ils ont actuellement bloqués.

La présidente de la firme Rubach Wealth, Elke Rubach, souligne que de nombreuses personnes qui ont contracté de gros emprunts pour entrer sur le marché du logement et qui profitent aujourd’hui de paiements abordables doivent s’assurer qu’elles seront toujours capables de faire ces paiements à l’avenir si les taux d’intérêt sont plus élevés.

Selon elle, il est important d’examiner son budget et de comprendre où va l’argent.

«Combien dépense-t-on? Qu’est-ce qui est non discrétionnaire? Qu’est-ce qui est discrétionnaire et dans la limite du discrétionnaire? A-t-on besoin de s’ajuster?» demande Elke Rubach.

Les gens ont une occasion en or de mettre les choses en ordre maintenant, avant que les taux ne deviennent un problème, poursuit-elle. Ceux qui ne le font pas pourraient faire face à une crise de trésorerie et manquer d’argent pour respecter leurs engagements.

Examiner attentivement sa situation aujourd’hui et savoir où elle en sera lorsque les coûts augmenteront peut aider à apporter des changements pour éviter des problèmes à l’avenir.

Elke Rubach précise qu’il est toujours possible de ne découvrir aucun problème dans son budget, mais rappelle qu’il s’agit surtout d’une mesure de prévention qui vise les pépins qui pourraient éventuellement survenir.

 

Sur le même sujet

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Apple lance son service pour «acheter maintenant, payer plus tard»

07/06/2022 | AFP

Aux États-Unis, les utilisateurs pourront choisir de payer un achat en quatre versements étalés sur six semaines.

À la une

Renversement de Roe v. Wade: verra-t-on du «tourisme de l'avortement» au Canada?

Il y a 57 minutes | La Presse Canadienne

Le Canada devrait se préparer à une augmentation potentielle du tourisme médical.

Le rêve américain semble bel et bien mort

BLOGUE INVITÉ. Ce rêve fut la raison d’arrivée pour des millions d’immigrants en quête d’un avenir meilleur.

«Comment ne plus avoir de trous de mémoire au travail?»

MAUDITE JOB! «Au travail, je ne cesse d'oublier des choses importantes. Comment devenir moins tête en l'air?»