Les Québécois gèrent mieux leur budget que les Canadiens

Publié le 04/02/2014 à 10:26, mis à jour le 04/02/2014 à 11:25

Les Québécois gèrent mieux leur budget que les Canadiens

Publié le 04/02/2014 à 10:26, mis à jour le 04/02/2014 à 11:25

Par Thomas Cottendin

Photo: Bloomberg

Respecter le budget n’est pas un objectif toujours atteint chez les ménages québécois, remarque l’Institut de la statistique du Québec. Toutefois, les habitants de la province semblent mieux tirer leur épingle du jeu que les Canadiens.

«La discipline est mère du succès», disait le tragique grec Eschyle. Et les Québécois l’ont mieux compris que les Canadiens, révèlent les chiffres de l’Institut de la statistique du Québec.

En 2009, six personnes sur dix (60 %) déclaraient produire un budget de dépenses pour le ménage, une proportion significativement supérieure à la moyenne canadienne (51%), remarque l’institut québécois.

Parmi les Québécois déclarant établir un budget en 2009, 43% respectaient toujours les dépenses prévues et 50% le faisaient habituellement.

Là encore, en comparaison avec la population canadienne ayant aussi préparé un budget, les ménages québécois font mieux. Environ quatre Canadiens sur dix (37 %) disaient toujours respecter leur budget et 54 % déclaraient le respecter habituellement.

Quant aux mauvais élèves qui déclaraient ne jamais respecter leur budget, cette proportion n’était que de 6% chez les Québécois contre 8% au Canada.

L’analyse de l’Institut de la statistique du Québec fait ressortir que certains groupes de personnes recourent moins au budget, mais lorsqu’elles le font, elles le respectent davantage.

«Il s’agit des personnes âgées, les personnes vivant seules, ainsi que les personnes dans les ménages propriétaires sans hypothèques, celles dans les ménages sans dettes et s’il y a présence de dettes, les personnes assumant seulement des dettes hypothécaires», lit-on dans la note de l’institut publiée mardi.

Absence de fonds d'urgence

Toutefois, le dixième de la population québécoise ne peut assumer une dépense imprévue de 5 000$, qu’elle ait ou non un budget, dit l’institut. «La difficulté semble plus répandue (le cinquième) chez les personnes vivant dans les ménages dont le revenu est de moins de 50 000$ ou celles vivant dans les ménages locataires».

L’enquête de 2009 n’a pas été reconduite, souligne l’Institut de la statistique du Québec. Mais la question sur la tenue d’un budget pourra être mesurée à nouveau avec la diffusion des prochaines données de l’Enquête sur la sécurité financière de 2012, rassure l’organisme gouvernemental.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie, avant l’inflation américaine

Mis à jour le 09/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu plus de 90 points, mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

09/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Power Corp, TransAlta et Suncor

09/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Power Corp, TransAlta et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.