COVID-19: oser reprendre le contrôle de ses finances

Publié le 12/06/2020 à 10:26

COVID-19: oser reprendre le contrôle de ses finances

Publié le 12/06/2020 à 10:26

Par Institut québécois de planification financière
Des dominos.

(Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Alors que nous sommes en mode déconfinement, comment s’assurer que le stress financier que la crise de la COVID-19 a pu causer ne perdure pas et que votre situation financière ne s’envenime pas?

Selon une enquête récente de Statistique Canada, parmi les Canadiens qui ont fait état d'importantes répercussions de la COVID-19 sur leur capacité à respecter leurs obligations financières, 43 % ont déclaré des symptômes correspondant à une anxiété modérée ou sévère. La bonne nouvelle, c’est que cette période de pause et de confinement peut servir pour reprendre le contrôle de vos finances. Voici comment vous pouvez OSER reprendre le contrôle.

 

Méthode OSER

Cette méthode consiste à vous fixer des Objectifs en partant de votre Situation actuelle, en vous protégeant des Événements hors de votre contrôle et en tentant de Réduire vos dettes. Regardons cela de plus près.

 

Fixer des Objectifs

Se fixer des objectifs, c’est la base du succès dans le processus de décisions financières. Pour une meilleure structure dans la planification de vos objectifs, vous pouvez les diviser en trois catégories :

Court terme : tout ce que vous pourriez et voulez atteindre au cours des 12 prochains mois. Attention, un objectif, surtout à court terme, ne doit pas demander de changements énormes dans vos habitudes financières. Cela pourrait simplement être de limiter à un le nombre d’abonnements que vous avez sur les différentes plateformes en ligne telles que Netflix ou Amazon Prime. En réalisant rapidement votre premier objectif, vous aurez encore plus hâte d’atteindre les suivants!

Moyen terme : les objectifs que vous désirez atteindre au cours des 5 prochaines années. Ils doivent être concrets, avec un échéancier et un montant précis. Par exemple, il peut s’agir de payer votre solde complet sur votre carte de crédit ou encore, d’économiser pour acheter un cinéma maison et le payer comptant.

Long terme : les objectifs qui ont une échéance supérieure à 5 ans. L’exemple le plus classique est la planification de la retraite, mais cela pourrait aussi être de rembourser plus rapidement votre hypothèque.

Les objectifs fixés doivent tenir compte de votre situation actuelle et, bien entendu, de votre réalité financière. Plus vos objectifs sont atteignables et positifs, plus vous aurez envie de les atteindre.

 

Comprendre la situation actuelle

Un budget est le point de départ pour connaître votre capacité financière actuelle. Par contre, il est aussi important de déterminer ce qui vous a amené à votre situation actuelle et de réévaluer vos comportements et habitudes financières. Cela vous permettra d’apporter les ajustements nécessaires et surtout, de relier ces ajustements à vos objectifs financiers.

En analysant votre situation actuelle, vous devez faire l’inventaire de vos actifs (ce que vous possédez) et de vos passifs (ce que vous devez).

 

Prévoir pour les événements hors de votre contrôle

Un Canadien sur 7 vit actuellement une période d’invalidité et un travailleur sur trois au pays en vivra une de plus de 90 jours au cours de sa carrière. On ne peut prévoir ce type d’événement, mais on peut s’assurer d’être protégé. Sachant que plusieurs employeurs offrent une assurance collective incluant une assurance invalidité, il serait important de vérifier votre couverture et de valider si elle serait suffisante pour vos besoins. Vous pourriez aussi vérifier votre éligibilité à des programmes gouvernementaux. Cela pourrait vous permettre de mieux faire face à des événements tels que la maladie ou une perte d’emploi.

Il serait aussi important d’avoir un fonds d’urgence, un coussin disponible au cas où. On recommande habituellement d’avoir un fonds d’urgence permettant de couvrir votre coût de vie pendant 3 à 6 mois. Si ce n’est pas possible actuellement, avoir un montant de 1 000 $ de côté, par exemple, est quand même un bon point de départ!

 

Réduire les dettes au minimum

Partir du principe qu’une dette devrait vous permettre de générer un revenu supplémentaire, comme un prêt étudiant, ou d’améliorer votre situation financière, comme une hypothèque sur une propriété, qui vous force en quelque sorte à épargner, change le rapport avec les dettes. Malgré les tentations, acheter maintenant et payer maintenant s’avère très payant et vous permet de vous concentrer sur vos objectifs. Et puis, la fameuse question, « En as-tu vraiment besoin? » peut être un outil très efficace aussi!

La COVID-19 a chamboulé bien des projets, a rendu la situation financière de plusieurs plus précaire. Saisissez ce déconfinement comme un nouveau départ pour OSER prendre le contrôle de vos finances personnelles!

 

Amine Chbani, MBA, Pl. Fin.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.