Six titres défensifs pour avoir l'esprit en paix

Publié le 05/07/2010 à 08:00

Six titres défensifs pour avoir l'esprit en paix

Publié le 05/07/2010 à 08:00

L'évolution du S&P/TSX sur les six derniers mois. Photo : lesaffaires.com

Le dérapage des finances de plusieurs pays a freiné la Bourse canadienne récemment, et annonce une période d'austérité. La meilleure voie dans ce contexte, c'est d'être sélectif et de miser sur des titres défensifs, moins sensibles aux aléas de la conjoncture. Voici six titres canadiens proposés par trois gestionnaires de portefeuilles.

1 Futuremed

Les ventes de ce distributeur de matériel de soins de santé ont résisté à la crise financière, souligne Keith Farrant, portefeuilliste chez Claret. De plus, Futuremed continue d'être favorisée par le vieillissement de la population.

La fiducie de revenu verse une distribution de 0,93 $ (rendement de 9,95 %). " Toutefois, l'entrée en vigueur de nouvelles règles fiscales pour les fiducies en 2011 l'obligera à réduire sa distribution à 0,675 $ ", dit M. Farrand.

2 Indigo Books & Music

A priori, vendre des livres, de la musique et des jouets ne nous immunise pas contre une récession...

" Cependant, Indigo est bien gérée, occupe une place dominante dans le marché et s'est bien positionnée dans les nouvelles technologies ", dit M. Farrant.

En outre, Indigo compte une librairie en ligne : Chapters.indigo.ca.

L'entreprise détient aussi 58 % de Kobo Books, qui offre la plateforme Kobo eReaders. " Indigo est positionnée pour tirer des revenus du segment des livres numériques ", souligne M. Farrant.

L'entreprise de Toronto vient d'augmenter son dividende de 10 %, à 0,44 $.

3 North West Company

North West Company exploite un réseau de magasins dans les régions éloignées, comme le Grand-Nord, c'est-à-dire des marchés où la logistique de la distribution est importante et où la présence des grandes chaînes est rare. " Elle vend surtout des produits alimentaires, ce qui lui a permis d'afficher des ventes stables ou en hausse au cours des 15 dernières années ", dit Christian Godin, gestionnaire chez Montrusco Bolton.

Ses distributions procurent un rendement de 6,87 %, un taux qui baissera à 5 % à la suite du nouveau régime fiscal pour les fiducies.

4 Groupe Opmedic

Les cliniques Opmedic, spécialisées dans les chirurgies d'un jour, offrent une solution au monopole de l'État, dans un contexte où les hôpitaux ont de la difficulté à répondre à la demande, dit M. Godin.

Procrea, l'autre division du Groupe, exploite des cliniques de fertilité, des laboratoires diagnostiques, des centres d'échographie et un centre de cryoconservation. Cette division devrait être favorisée par la nouvelle loi québécoise sur la procréation assistée, qui permettra aux couples d'obtenir une aide financière pour les services de fécondation in vitro. Le titre d'Opmedic procure un rendement de dividende de 2,50 %.

5 Metro

Puisqu'il répond à un besoin essentiel, le secteur de l'alimentation est peu soumis aux cycles économiques. La solidité de l'épicier Metro en fait un titre de choix aux yeux de Luc Girard, directeur du Groupe conseil en portefeuilles chez Valeurs mobilières Desjardins. " Metro a l'avantage d'être bien gérée et d'afficher une bonne progression des bénéfices ", dit-il.

Son dividende s'établit actuellement à 0,68 $ par action, en forte hausse depuis 2000 (0,15 $ par action). De plus, les actionnaires bénéficieront du programme de rachat d'actions prévu d'ici septembre prochain, qui réduira de 8,3 % les actions en circulation.

6 Cominar (Tor., CUF.UN)

Le Fonds de placement immobilier (FPI) Cominar est le plus important propriétaire d'immeubles commerciaux du Québec. Ses activités sont diversifiées : immeubles commerciaux, de bureaux et industriels. " La location de bureaux procure des flux monétaires constants, et permet donc de rembourser les dettes ", explique M. Girard.

Autre force : les dirigeants de l'entreprise de Québec détiennent 16 % des unités en circulation, ce qui est rassurant pour les actionnaires.

Par ailleurs, il s'agit d'une entreprise en croissance. " Cominar poursuit son expansion à Montréal ", précise M. Girard.

Le FPI verse une distribution de 1,44 $ (rendement de 7,6 %). Rappelons que les fiducies immobilières ne sont pas assujetties au nouveau régime fiscal.

PLUS : Consultez notre section sur les titres à surveiller


À la une

Profils atypiques: les zèbres, qui sont-ils vraiment?

BLOGUE INVITÉ. La notion de «zèbre» a été proposée pour la première fois par la psychologue Jeanne Siaud Facchin.

Les Affaires accueille le journaliste Emmanuel Martinez

Il y a 37 minutes | Marine Thomas

Il couvrira les sujets touchant à l’entrepreneuriat, les PME, la stratégie d’entreprise et le leadership.

Ottawa conclut un plan d'aide à Air Canada de 5,9G$

Le transporteur aérien devra rembourser les vols annulés en raison de la pandémie de COVID-19.